Semaine chargée

Petite chronique du temps qui passe avec les brèves de François Taquet observateur critique et avisé de la vie locale :

Retraite à 60 ans
grève et manifestation jeudi 23 à l’appel des orgaisations d’Ile de France CGT,CFDT,CFE-CGC,CFTC,FSU,Solidiares,UNSA. rendez-vous à 13h à la Bastille
A l’heure du boucher
mardi 21 entre 5 et 10h du matin, contre les conditions d’accueil et le traitement des dossiers des étrangers à la préf de bobigny, rassemblement de soutien aux étrangers devant la préfecture de Bobigny, devant le batiment “étrangers” m° Bobigny Pablo Picasso.
Siège réservé
Dimanche 26 septembre de 14h à 18h journée portes ouvertes au rowing club, de 14h à 18h, gratuit et sans inscription, balade dans les bras de la Seine. Ne pas oublier les vôtres. Contact : 01.42.43.61.95
Au bon endroit
Mardi 21 septembre, mettez le drapeau de la paix à votre fenêtre à l’occasion de la Journée internationale de la paix et participez au rassemblement devant le monument aux morts place de l’Hôtel de ville.
Saint-Ouen l’estivale et Saint-Ouen en fêtes (sic)
Déjeuner champêtre mardi 21 septembre pour remercier l’investissement de toutes celles et ceux qui se reconnaîtront. Gageons que le maire aura à coeur d’expliquer pourquoi la piscine temporaire a été fermé en août ou qu’une nouvelle fois le privé a été appelé pour faire ce que le service public local aurait pu faire.
Préfet/Vlle de saint-ouen : nouveau round sur le fond
Françoise Arnaud ne désarme pas sur le front de la prévention des expulsions locatives. Après les arrêtés municipaux pris par 7 maires du 93, la mobilisation des associations avant et lors de la première audinece, le juge du Tribal administratif va devoir prendre une décision sur le fond et juger de la validité des arrétés. L’élue municpale tient une réunion avec tous les citoyens et leurs associations à la Bourse du Travail. Contact 01.49.45.66.52/66.53
Fête de la Ville et des Associations
De mémoire, jamais la préparation de ces 2 manfestations n’aura été marquée par autant d’autoritarisme, de flou artistique, d’une débauche de dépenses discutables, de refus d’une coélaboration.
Une bonne participation des enfants et des familles notamment le dimanche à partir de 16h ne peut cacher la nécessité de changer de braquet à défaut de changer de vélo. Interrogeons aussi la pertinence de la date qui concincide avec d’autres manifestations nationales (impossibilité de participer des audoniens à certaines).
De l’interdiction de vente de livres à prix solidaire imposé à une assocation à un usage disproportionné (et donc couteux) du “privé”, au mépris du savoir faire des associations et leurs animateurs à des installations quleque peu discutables, nous aurons tout vécu. Que de personnel mobilisé alors que tout au long de l’année, on rechigne aux heures supplémentaires en haut lieu… Je passerai sur les nombreuses anicroches survenues durant ces deux folles journée.
Cependant, heureusement que Brigitte Bardot n’était pas là, car avec une cage géante avec plus d’une centaine de papillons à proximité de kilos de son, nos gentils organisateurs étaient à deux doigts de la fessée. Pour le jardin “Zen”, il fallait oser. Mal signalé, factice, il a illustré une conception festive toute versaillaise. Aux audoniens les brioches, à quelques uns les dossiers et l’avenir de saint-ouen…
Cantonales
Elle et ils sont de plus en plus nombreux à y penser en se lavant les dents le matin. A ce jour, deux candidatures déclarées : Jacqueline Rouillon (JR)  et Olivier Decrock  (Radicaux de gauche).
Au PS, on nous annonce une surprise à l’issue des batailles intestines. Pour le PCF, cette semaine est celle de tous les déchirements. Suppléant d’une sortante qui se joue d’eux, la pillule sera difficile à avaler, à moins que.
Et parceque saintouen le vaut bien, nous continuerons notre petite musique citoyenne, irrévérencieuse et taquine, en aimant ce qui est estimable, en respectant ce qui est juste, en dénonçant ce qui est insupportable,  en soutenant ce qui est digne de l’être, en proposant ce qui est souhaitable.

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

6 réflexions sur « Semaine chargée »

  1. Mon cher colonel … merci pour ce bouquet d’informations touchant à la vie de la cité.
    Une remarque concernant les cantonales, je constate qu’ il y a des gens qui changent de parti comme de chemises … avec des pistolet pareils, nous ne sommes pas sortis de l’auberge !
    Je ne manquerai pas, bien entendu, de vous tenir informé des évolutions de la situation en fonction de laquelle nous pourrions, éventuellement, préparer une offensive de grande envergure ..
    J’ai le sentiment que nous allons pimenter quelque peu la campagne des cantonales …

  2. UNIVERSITE POPULAIRE EUROPEENNE

    Cycle de conférences 2009 – 2010

    « Histoire de notre Europe – les mouvements citoyens et politiques en Europe de 1945 à nos jours »

    Troisième Conférence
    2 et 3 octobre 2010 à Saint Ouen

    Quel avenir pour l’Union Européenne ?
    Actualités politiques, sociales et économiques de l’Europe

    Samedi 2 octobre 2010

    Lieu : salle Barbara, 5 rue des Ecoles, Saint Ouen, Métro Mairie de Saint Ouen

    Accueil : 9h30
    Discours de bienvenue : Monika Karbowska, Michel Maso

    Les droits des femmes et la laïcité en Europe – combats et enjeux

    10h00 – 11h15
    La laïcité et l’Etat social – enjeux européens et internationaux actuels
    Antoine Casanova, Fondation Gabriel Péri
    Ewa Wojnicka, RACJA Polskiej Lewicy

    Pause : 11h15 – 11h30

    11h30– 13h00
    Les politiques de l’Union Européenne pour les droits des femmes : progrès et limites
    Michèle Vianès, Regards de Femmes

    Pause déjeuner: 13h00 – 14h30

    Les migrations en Europe et les politiques migratoires européennes

    14h30 -16h00
    Les nouvelles migrations intra-européennes (Polonaises, Bulgare et Roumaine) comme conséquences de la Directives des Services
    Malgorzata Zambron, Association Polonaise des Travailleurs Migrants

    Pause : 16h00 – 16h30

    16h30 – 18h00
    Les migrants en Europe et la politique migratoire en France et en Europe
    Pablo Krasnopolsky, Réseau Education Sans Frontières

    Dimanche 3 octobre 2010

    Lieu : Maison de quartier du Landy, 37 rue de Landy, 93 400 Saint Ouen, métro Mairie de Saint Ouen

    Quelle économie pour une Europe sociale et écologique ?

    Première Table Ronde : L’économie libérale et la réalité de l’Union Européenne

    9h30 – 11h00
    L’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est dans l’UE : économie et société de la Pologne depuis 1989
    Dr. Urszula Kuzińska, Académie Polonaise des Sciences

    Pause : 11h00 – 11h15

    11h15 – 12h30
    Critique citoyenne des politiques économiques de l’Union Européenne
    Michel Husson, ATTAC France

    Pause déjeuner: 12h30 – 14h00

    Deuxième Table Ronde : l’Avenir de l’industrie en Europe

    14h00 – 15h30
    L’énergie comme bien commun en Europe
    Szczepan Kasinki, Syndicat Août 80 (mine de charbon Pologne)
    Denis Cohen, CGT Mines et Energie

    Quelle politique industrielle pour l’Europe – le cas du secteur automobile
    Franciszek Gierot, Syndicat Août 80 Fiat Pologne

    Pause – 15h30 – 16h00

    Troisième Table Ronde : Pour un développement alternatif en Europe

    16h00-18h00
    La crise de la société de consommation : le concept de décroissance
    Vincent Cheynet, La Décroissance
    Pour une « autre » croissance ? Quel programme économique et écologique pour une Europe alternative ?
    Céline Ménéses, Parti de Gauche, Vincent Gay, Nouveau Parti Anticapitaliste

    Organisations participantes :
    Stowarzyszenie Racjonalna Polska (Association Pologne Rationnelle), Syndicat Août 80, Regard de Femmes, la Décroissance, Inicjatywa Pracownicza, Association Polonaise des Travailleurs Migrants….

    Attention ! Les associations participantes sont priées d’emmener du matériel d’information, tracts, brochures et affiches pour faciliter la mise en réseau !

    Contacts :
    Université Européenne Populaire :
    Monika Karbowska, mkarbowska@free.fr 09 54 89 75 17, 06 65 51 12 26
    http://uep-eul.org

    Fondation Gabriel Péri :
    Tania Rémond, 01 41 83 88 47

  3. Pour la 1è fois, le thème de la décroissance sera abordé dans une réunion à St Ouen avec la présence de Vincent Chenet de la revue Journal de la décroissance
    http://www.ladecroissance.net/

    Cette thématique a une quarantaine d’années.
    “Nicholas Georgescu-Roegen est considéré comme l’inventeur du concept de décroissance[2] et son principal théoricien[3]. Il publie en 1971 un ouvrage titré The Entropy Law and the Economic Process.
    En 1979, Jacques Grinevald traduit l’ouvrage sous le titre Demain la décroissance. Entropie, écologie, économie.[4].” source wikipédia

    En 1970, précédant ou concomitamment à NGR, Gébé avait à sa manière traduit cela sous forme de BD, L’AN 01 :
    “On arrête tout, on réfléchit et c’est pas triste”
    40 ans après les dessins sont d’actualité encore plus criante.

    http://www.sami.is.free.fr/gebe/

    « Celui qui croit que la croissance peut être infinie dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. » Kenneth Boulding (1910-1993), président de l’American Economic Association.

    « Dans un monde fini, l’injonction à l’expansion infinie exprime une passion mortifère. Ceux qui portent la notion de décroissance ont accompli une œuvre salutaire. »
    L’économiste Geneviève Azam vient de publier Le temps du monde fini, aux éditions Les Liens qui Libèrent.

    http://www.decroissance.org/

    Qu’est ce que la décroissance ? par Serge Latouche, vidéo de 16mn
    Un slogan provocateur, un mot obus
    http://www.sinehebdo.eu/2009/12/25/serge-latouche/

    Comme pour les retraites, il faut décoloniser l’imaginaire, défaire le formatage de la croissance.

  4. Avant de parler de décroissance donnons déjà à manger à chacun sur cette terre puis réalisons:”à chacun selon ses besoins”.Ensuite examinons le bien fondé de cette théorie de la”décroissance”…
    Ce qui me révolte,moi,ce sont les primes pour mettre des terres en jachère,diminuer le cheptel,limiter les denrées pour ne pas faire baisser les prix.Ainsi aujourd’hui,en pleine saison,la laitue,le kg de carottes avoisinent le prix d’un €,soit 6,50 Fr.!

  5. A MF post 4

    Pour pouvoir donner à manger à chacun sur cette terre, faudrait il encore que “nous pays riches, développés, démocratiques, étout étout, …” que nous arrêtions d’imposer, d’obliger à travers les règles des IFI (institutions financières internationales, tels que le FMI, BM, OMC et sous couvert de PAS (Plan d’ajustement structurels) de mettre par terre les cultures vivrières locales par l’aide à l’exportation de produits (tel que le poulet de la multinationale DOUX) “médicalisés” (hormones, antibiotiques, …) subventionnés par nos impôts.

    Ou que nous “achetions” des terres cultivables ou forestières dans les pays “pauvres” pour y faire pousser des nécro carburants afin de rouler VERT……… la mort.

    La Décroissance est pour l’agriculture locale, vivrière et l’autonomie alimentaire.

  6. Pour rééquilibrer les rapports”nord-sud”ou pays émergents-sud et le respect des cultures vivrières tout à fait d’accord,JYM.Mais cette lutte s’appelle l’anti-impérialisme et non la décroissance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *