Fête et grincement de dents

Petit message d’un associatif qui en dit assez long sur un certain malaise, voire un agacement certain,  au regard d’une improvisation un peu indélicate vis à vis des associations et de “leur” fête ce samedi 18 septembre après-midi à Saint-Ouen :

“Alors que les associations paricipantes à la fête de ce week-end n’ont toujours pas reçu  le plan de la fête avec le matériel mis à disposition, nous recevons une invitation à rencontrer Albert Jacquard, rue Godillot dans une “Causerie associative ” (!).

Quelle dérive !

– absence de l’élu à une réunion qu’il a lui-même convoquée,
– forte capacité à faire déplacer les représentants associatifs pour ne rien leur dire ni répondre à leurs questions,
– autoritarisme avec les associations dans les déroulements festifs sans rapport avec les exigences de sécurité,
– budget démesuré au profit de “prestataires” bien en cour,
– abandon du gobelet récupérable,
– entassement hallucinant de stands dans la seule rue Diderot au mépris de tout bon sens,
– étrange silence sur la “Charte” dont nous n’avons toujours pas connaissance de la dernière mouture.

L’édition 2010 est plus à rapprocher des fêtes “royales” que d’une vraie fête construite avec les audoniens dans leur diversisté.

Mais si certains pensent que tout va bien et qu’ils sont parfaits, plus dure sera la chute.

Consternant ! “

Frédéric Tuchaume

 

PS : Pour le fun, deux petites suggestions citoyennes :

– corriger sur le site de la ville, à la rubrique “Conseil municipal”, le document présenté comme le compte-rendu de la séance de juin qui est en fait celui du 29 mars.
– changer l’affiche municipale dans les abris bus qui nous parle des animations de l’été.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

4 réflexions sur « Fête et grincement de dents »

  1. On pourrait peut-être la rebaptiser “fête des amis du maire”, car que dire des stands des assoc’s proches du maire bien placés et nombreux?
    Sinon, j’avoue que pour passer rue Diderot, il fallait être svelte, Dieu merci, j’ai pu passer!!!

  2. On ne peut pas dire que la fête de la ville soit un succès ! Elle a drainé peu de monde au regard du nombre d’habitants que compte la commune ..
    Ce genre de manifestation n’est plus dans l’air du temps. Et puis les gens ont d’autres chats à fouetter. Les difficultés s’accumulent, le pouvoir d’achat est en baisse, le chômage persiste, de nombreuses personnes ayant un emploi vivent en dessous du seuil de pauvreté, les salaires ne permettant plus de payer un loyer.
    Je ne sais si c’est la fête des “amis du Maire” Si tel était le cas, elle a du souci à se faire …
    Il est vrai que les cantonales approchent et que les candidats ne vont pas être avares de promesses .. qu’ils ne tiennent pas ! Il s’agit de berner le maximum d’électrices et d’électeurs. Ainsi vont les élections dans ce pays … et l’on voit toujours réapparaître les vieux chevaux de retour de la République qui viennent solliciter les suffrages, alors qu’ils ont fait la preuve éclatante de leur incompétence !
    Je ne sais plus qui a dit : “La politique, c’est l’art de tromper les gens … “

  3. @ matéo
    pour ce qui est des candidats qui ne tiennent pas leurs promesses, vous admettrez que cette affirmation ( souvent vérifiée malheureusement) ne peut ëtre rattachée qu’aux seuls élus de la majorité,….par définition.
    Quand à comparer notre maire à un vieux cheval
    je vous laisse libre de votre appréciation!
    ( j’entends déjà vos récriminations….)

  4. Absolument pas mon cher Paco .. je persiste et signe … depuis des lustres et des lustres, je vois réapparaître à chaque élection des femmes et des hommes qui sont devenus des professionnels de la politique et qui ont blanchi sous le harnois … La caractéristique de ces gens est la suivante : ils ne lâchent pas leur mandat pour tout l’or du monde .. faut dire que l’on devient très obséquieux à leur endroit et que les platitudes ne manquent pas. Difficile de quitter tout cela ! Que voulez-vous, une écharpe ça vous classe un homme .. ou une femme.
    Certains, après avoir fait carrière trouvent réfuge dans ce qui fut le palais de Marie de Médicis, épouse d’Henri IV. Elle devint régente après l’assassinat de ce dernier par Ravaillac. Et puis, le palais du Luxembourg, ou le Sénat, est, dit-on, le palais des sages .. enfin, moi je veux bien ..!
    Je pense qu’un élu, quel que soit le niveau où il se situe ne devraient pas exercer deux mandats consécutifs. Cela me semble conforme au sens commun.
    Quant à madame le Maire de Saint-Ouen, je n’ai aucune remarque particulière à faire la concernant. Si ce n’est que j’estime toujours qu’un élu qui démissionne du parti qu’il représente doit impérativement remettre son mandat à ce parti. Faute de quoi, il trahit la confiance des électeurs. Désolé .. mais c’est ainsi ..
    Et c’est valable aussi pour M. Bouamrane ..
    Selon certaines rumeurs, il semblerait que Madame le Maire soit la candidate du Front de Gauche au prochaines élections cantonales. Si tel est le cas, le Front de Gauche se réserve une cruelle désillusion.
    Car madame le Maire a réussi l’exploit de dresser contre elle une frange importante de la population et une frange non moins importante des fonctionnaires territoriaux. C’est de mauvais augure pour la suite et les exploits, s’il y en a, de la communication municipale ne parviendront pas à inverser la tendance.
    Madame le Maire reste en dehors de la réalité. A l’évidence, elle est très mal entourée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *