Du blanc pour une démocratie locale en berne

Notre permanent, l’intarissable René Matéo, nous fait parvenir son billet d’humeur d’éternel résistant au conformisme et à la bêtise. Il réagit avec étonnement et sagacité face à la censure dans le journal municipal.

Comme lui et beaucoup d’autres nous condamnons les propos diffamatoires ou les attaques relatives à la vie privée d’élus désormais monnaie courante dans cette publication par ailleurs journal de “l’actualité heureuse”.

Il faudra tout de même qu’un jour le 1er magistrat de la Commune en tire les conséquences sur son incapacité à apaiser les tensions ou à préserver le cadre institutionnel des dérives populistes.

Vu ses propres pratiques anti-démocratiques, elle n’a peut être, au final, que l’opposition qu’elle mérite.


“Deux blancs – comme on disait naguère dans les milieux journalistiques – dans la page du « Journal de Saint-Ouen»  réservée au groupes politiques du Conseil Municipal.

Ils correspondent aux textes des groupes de l’opposition qui n’ont pas respecté, paraît-il, le législation en vigueur relative à la presse municipale, si on peut l’appeler ainsi. D’où le refus d’insérer qui leur a été probablement notifié.

Je suis personnellement contre la censure sous toutes ces formes et je ne comprends pas que dans un pays soi-disant démocratique comme la France, on enferme la liberté d’expression dans un cadre aussi rigide ..
Cela ne concerne évidemment pas celles et ceux qui se répandent en injures et en menaces dans le but de jeter le discrédit contre quelqu’un .. ou quelqu’une.

Je ne pense pas, par ailleurs, que l’opposition audonienne ait pour objectif d’écraser les libertés et d’imposer à Saint-Ouen une dictature féroce.

Quant au journal lui-même, il joue parfaitement son rôle. Il encense madame le Maire. … Elle est dans toutes les pages dans des postures différentes …. élections cantonales obligent !

… On sait qu’à notre époque la communication est maître du jeu et il semble que l’on n’ait pas lésiné sur les moyens. Les gens de la com osent tout …

« Osez osez Joséphine
Rien ne s’oppose à la nuit
Rien ne justifie»  … Alain Bashung”

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

18 réflexions sur « Du blanc pour une démocratie locale en berne »

  1. Je suis allé sur le site de l’opposition audonien.com, pour prendre connaissance de la tribune qui a été censurée. Quelqu’un peut-il expliquer pourquoi cette dernière est-elle contraire à la législation en vigueur ?
    Merci.

    TRIBUNE 17 du groupe “Saint-Ouen en toute liberté” :

    HALAL or NOT HALAL !
    William Delannoy censuré une fois de plus pour avoir dénoncé les contradictions du maire ! Il appartiendra au Tribunal Administratif de définir ce qui est du droit et ce qui est de l’abus de pouvoir.

    Jacqueline ROUILLON rassemble les élus de gauche derrière sa nouvelle croisade anti-halal.

    Mais qui est vraiment la cible ?

    Un fastfood qui décide de répondre à un besoin commercial, au même titre que le maire qui annonce le projet de la future mosquée de Saint-Ouen pour des raisons électorales. Cette construction nécessaire sur notre ville doit répondre à une demande légitime des Audoniens musulmans à vivre leur culte dans la dignité, loin des persiflages politiciens ou promesses électoralistes, surtout quand on sait que rien n’est vraiment acquis pour ce lieu de culte.

    Voila une fois de plus les contradictions du maire sur la place publique, utilisant un bouc émissaire pour cacher ses propres turpitudes et satisfaire les quelques électeurs populaires de souche et de gauche qui pourraient aux prochaines élections cantonales voter Front National, empêchant Jacqueline ROUILLON de passer le premier tour.

    Alors soyons absurdes, comme votre déclaration l’est à l’encontre de QUICK à qui vous demandez de renoncer au tout halal… Allez-vous, Madame le Maire, écrire à toutes les sandwicheries et kebabs de Saint-Ouen de faire de même ? Allez-vous imposer cette règle à tous nos bouchers et demander à la boucherie du Bled de changer de nom ? Allez-vous revenir sur l’autorisation de droit de terrasse accordé par vous-même au Paparazzi ?

    A l’évidence votre combat n’est pas le notre, votre irresponsabilité est démontrée à travers vos déclarations qui n’engagent que vous.

    Il n’appartient ni à QUICK ni aux Audoniens de confession musulmane d’être les otages de votre réélection, ils sont déjà les premières victimes de votre inaction et de la ghettoïsation de leur ville.

    Alors, taisez-vous et laissez-les tranquillement fêter l’Aïd.

    William DELANNOY – http://www.audonien.com – Permanence tél. pour rdv : 01 49 45 66 08

    • Plus blanc que blanc ?

      Il n’est pas coutume que ce blog – classé à gauche- se fasse le relais de la prose de notre Conseiller municipal W. Delannoy (transfuge de l’UMP et nouvel adhérant du Parti Radical) mais la liberté d’expression et la démocratie ne se découpent pas en tranches.

      Franchement, mon cher Manuel Rodriguez, nous ne voyons pas très bien ce qui justifie dans cette tribune “libre” du journal municipal cette censure pure et simple. Un texte nous dit-on “non conforme à la législation en vigueur”. Il est permis d’en douter.

      Incitation à la haine raciale ou au désordre public, attaque personnel sur la vie privée, dérapage douteux ? On en est – dans ce cas – assez loin.

      Tout ceci ressemble plutôt à un tir croisé de récupération politicienne sur un sujet sensible en ces temps de pré campagne pour les élections cantonales ou chacun ratisse large (quitte à dire un peu tout et son contraire).

      Un débat serein et ouvert aurait serait sans doute plus approprié sur ce sujet que cette polémique stérile mais visiblement ce genre d’initiative semble plutôt réservée au milieu citoyen et associatif.

      Que chacun se rassure nous ne sommes pas ici des partisans de la “confessionnalisation” du commerce et hostile à tout ce qui exclu et range les gens dans des cases.
      L’âge et le bon goût aidant nous avons depuis des lustres, pour la plupart d’entre nous, renoncé aux hamburgers qu’ils soient bénis par l’imam, le curé ou l’oncle Sam.

      Au fond il faudrait surtout avoir un vrai débat sur le commerce local pour lequel il s’agit moins d’interdire que de promouvoir, inciter, stimuler et mettre un peu plus d’argent et de moyens humains sur la table pour un commerce de qualité dans notre ville.

      … mais nous somme à l’évidence de mauvais républicains.

    • Le maire fait de la politique par le petit bout de la lorgnette avec ce débat à son intervention à deux balles : un établissement d’une grande chaîne regarde son chiffre d’affaires et ses clients potentiels. S’il pouvait vendre de la m….e, il le ferait volontiers certainement pour assurer les dividendes aux actionnaires. Nous n’en sommes pas là.

      En tous cas, heureusement que JR n’habite pas bld de la Villette en étant maire de l’arrondissement car que ne dirait-elle pas alors concernant les pratiques juives en matière de restauration!?

      Je lui proposerai seulement de regarder devant ses portes, celles de la SEMISO, de l’OPHLM et de l’ODHLM pour voir ce qui est fait des pas de porte sur rue en matière de commerce de bouche de proximité.. Condamne-t-elle les khébabs ?

      Lors de sa Fête de la ville, le boeuf “privé” était servi par du personnel communal avec un quart d’eau. Sommes nous au Soudan pour justifié qu’un verre ou un quart de vin n’ait été proposé avec!,

      Pour revenir à notre grande chaine (par la taille) de restauration à bas prix, qu’elle s’occupe donc de faire nettoyer par la sus dite entreprise les trottoirs. Y étant passé devant à 16h30 ce dimanche, ceux ci étaient jonchés de détritus largement identifiables… Que fait la police (municipale)!?

  2. Bonjour, j’ai regarde Saint-ouen sur Wikipedia (je ne sais pas si c’est fiable), néanmoins : -sécurité : ville ou l’insecurite est la plus forte de Seine saint Denis. Démocratie : 3 maires uniquement depuis 1945 ( bonjour l’alternance et le renouvellement ). Enfin peut être un jour Saint-ouen changera…

  3. Je vois que les religions occupent toujours les esprits.
    Faut-il rappeler que la France est un pays laïque en application de la loi de 1905, portant séparation des cultes et de l’Etat.
    Alors qu’on arrête de nous bassiner avec les religions et les contraintes qu’elles imposent.
    Je suis d’accord avec ce que dit plus haut id-stg et je savoure toujours avec le même plaisir un bon cassoulet de Castelnaudary, même s’il ne bénéficie pas de la bénédiction de M. le curé.
    Faut dire que les curés de la région – c’est un peu la mienne – sont des gens sympathiques, fidèles en amitié, aimant la bonne chère et ne dédaignant pas, le cas échéant, de trinquer avec des amis dont certains n’ont jamais mis les pieds dans une église.
    Voilà comment je conçois la religion ..
    Cela dit, soyons un peu sérieux. Je crois que l’aventure humaine avec ses côtés grandioses et ses petitesses, les élans fraternels qu’elle comporte et les conflits qu’elle traîne avec elle, vaut la peine d’être vécue et il faut se faire à l’idée que la vie ne peut séparer de la mort, tout ce qui vit devant naître, s’épanouir et mourir inexorablement.
    Alors profitez pleinement de la vie et ne vous embarrassez pas de préjugés … parce que le temps de vie est court .. quoi qu’on dise !
    Je ne savais pas que des membres du parti majoritaire en rupture de ban avait trouvé réfuge au parti radical. On peut les comprendre. On dit que l’UMP est un immense cassoulet – encore un – dans lequel on trouve une petite saucisse entourée de fayots (ce n’est pas de moi).
    Quant à la censure, force est de constater que des hommes et des femmes, apparemment sains de corps et d’esprit, ne sont pas encore sortis de la préhistoire !

  4. @Vary post 3
    Que trois maires seulement puissent se succéder à la gestion d’une ville sur une période d’un demi-siècle, à priori cela n’a rien d’anormal du point de vue de la démocratie.

    La démocratie d’une ville ne doit pas se juger sur la durée du mandat de son maire mais bien plus sur ses méthodes de gestion.

    En effet, lorsqu’un maire obtient le renouvellement de son siège auprès des électeurs grâce à sa popularité bâti au regard du bilan des actions positives pour sa ville et le bien-être de ses habitants. Cela reste démocratiquement normal et même plutôt enviable que cela dure longtemps.

    En revanche, quand un maire refuse de produire un bilan de ses actions en fin mandant en campagne pour son renouvellement, demande à interdire la diffusion d’un rapport public nécessaire pour informer sa population, s’octroie le privilège de bafouer la confiance de son électorat en changeant d’étiquette politique en cours de mandat, utilise des moyens facturés aux administrés pour faire de la désinformation massive ou de la censure et d’autres artifices moins avouables pour s’assurer de conserver son siège.
    Dans ce cas, ce n’est plus de la démocratie mais plutôt une sorte de foire du trône, où le maire qui domine sa cour du haut de sa grande roue du pouvoir considère sans doute que chaque bulletin de vote s’apparente davantage au billet gagnant de la grande tombola de ses désirs.

    Les Audoniens ayant vécu à Saint-Ouen durant les mandats de ces trois maires pourront certainement associer à chacun d’eux, l’une de ces méthodes.

    Cependant, notons simplement qu’à Saint-Ouen, si les deux premiers maires ont eu l’honnêteté de démissionner avant l’échéance de leur dernier mandat.
    Force de constater que notre maire actuelle apporte tout à même, une forme de “renouvellement par l’alternance” sans précédent, pour cumuler à la fois ses mandans mais également le nombre de démissions d’élus au sein même de sa majorité.
    Personnellement, j’espère cependant que cette méthode du chamboule tout et de la mise en boite anti-démocratique ne dura qu’un temps à Saint-Ouen.

    Ps : Concernant le thème de la “sécurité” à Saint-Ouen, ci-joint un lien pointant sur des témoignages locaux qui permettent d’expliquer et/ou nuancer certains chiffres lus sur Wikipédia.
    http://www.lesaudoniens.com/blog/index.php/2008/06/24/693–insecurite-saint-ouen-dans-le-top-5-au-niveau-national

  5. @BV
    Je suis d’accord qu’en théorie on doit pouvoir être un bon représentant du peuple durant 20 ou 25 ans.
    Néanmoins il me semble que la nature humaine aidant qu’après 1 ou 2 mandat l’on devrait se retirer de fonctions représentatives et remettre les pieds dans la vie réelles car je pense que le risque est que le seul intérêt que l’on défende ensuite soit celui de sa propre réelection sans souci de l’intérêt général, et je crois que les faits à Saint-Ouen comme ailleurs en France me donnent raison.
    Concernant la sécurité c’est vrai que l’on peut faire dire aux chiffres ce que l’on veut, mais ce que je regrette et constate le plus à Saint-Ouen se sont principalement les incivilités de tous ordres types : voitures garés sur les passages piétons, course de motos le week-end dans la ville (sans casque et bruyament), jeunes errants (ou dilant ?) à l’entré des résidences, jeunes affalés sur les vélibs (que j’utilise) en pleine nuit, ect, ect…
    En fait tout ceci n’est pas très rassurant pour l’avenir de Saint-ouen.

  6. Si ça continue comme ça,dans un souci oecuménique,René pourrait nous concocter la recette du “cassoulet hallal de Saint-Ouen”.Il pourrait la vendre au Quick ou à MacDo.
    René n’étant pas intéressé,cet argent pourrait ainsi servir à financer la campagne d’un candidat”PCF-courant historique”dans le canton Sud en 2011!Et peut-être plus si les résultats étaient encourageants…

  7. Mon cher Michel … il ne peut y avoir de cassoulet hallal pour la bonne et simple raison qu’un bon cassoulet du sud-ouest est composé, outre les saucisses et la viande, de morceaux de peau de cochon enroulée, flambée et raclée. On appelle ça de la couenne … et c’est savoureux !
    Naturellement, ce n’est pas de nature à faire baisser le taux de cholestérol. Mais bon, une fois n’est pas coutume ..
    Le PCF, canal historique, n’a pas vocation à présenter des candidats aux différents types d’élection. Il est probable que le PCF présentera un candidat dans le canton sud aux cantonales 2011 …pour ma part, je ne dispose d’aucune information à ce sujet.

  8. Un connaisseur le colonel François Taquet … entre le pinard et lui, c’est une longue histoire d’amour .. il sait apprécier les grands crus, mais avec modération, n’exagérons rien.
    Et puis, il a toujours la même admiration pour madame le Maire .. ça saute aux yeux !

    • Donner un nouveau sens… à l’aménagement de la place de la République

      Lors d’une consultation à la Maison des projets, Paul Chemetov avait pris note d’au moins une remarque/exigence de bon sens : dans le sens Paris /Saint-Denis, la ligne 13 offre sur le quai un débouché mécanisé, il fallait donc ne pas oublier d’en prévoir un dans le sens Saint-Denis/Paris (ce qui ne figurait pas sur son plan présenté lors de cette soirée..
      .
      Or selon un document en ma possession, la sortie mécanisée prévue serait celle de ligne 14.
      Après un appel chez le célèbre architecte, l’hypothèse serait celle d’une sortie commune (ligne 13/ligne14) par ascenseur. Située à la place du monument aux morts rue Dhalenne, sa nouvelle situation est quasiment maintenant inconnue ou pour le moins floue.
      .
      L’arrivée de la ligne des Docks (14) n’est pas arrêtée. Les financeurs décideront or sans mobilisation des audoniens, et donc sans transparence et échange, les habitants risquent d’être les premiers dindons de la farce de l’aménagement de la place de la République et des alentours (Péri, Dhalenne, Hugo) qui ne manquerait pas de se jouer devant et sans eux.
      .
      Pour mémoire, car beaucoup de décideurs ne prennent pas ou peu le métro : la station mairie est en réfection du sol au plafond en passant par les murs des couloirs et je ne pense pas que la RATP, le STIF goûtent des dépenses inutiles en défaisant demain ce qui se fait aujourd’hui. A moins que personne aujourd’huine sache qu’il faut depuis bien longtemps une sortie mécanisée pour la ligne 13 dans le sens St-Denis/Paris.

      Restant vigilant et exigeant pour une véritable consultation/présentation avant Noël

  9. Vaty. Ton 6.
    Je suis de ceux qui pensent et ce depuis très longtemps, (à longueur de messages, depuis les audoniens.com)que…, quand on veut servir, vraiment servir…le peuple, on doit servir une fois; un mandat, après, on retourne bosser, comme toi et moi.
    Au delà, on doit avoir très envie de se servir.
    C’est mon avis, et je le partage.
    Je parle, bien sûr de ceux qui perçoivent une rémunération supérieure à celle qu’ils toucheraient en bossant(c’est bien le problème), et non pas de ceux qui sont élu a titre gracieux comme le fut mon père pendant” 5 “mandats, si je me souviens bien.
    Seul Matéo, peut le confirmer (sur les mandats) pour Alex, lui qui fut son Ami.
    Salut les mecs.

  10. Nous sommes quelques anciens militants proche de la retraite à avoir obtenu des UV en droit du travail, à la fac de droit de dijon, des vieux cons, comme moi.
    Nous nous sommes fixé comme objectif, pour les meilleurs d’entre nous de devenir des juristes, et de faire en sorte de nous muouiller pour nos concitoyens, cad de plaider, pour ceux qui le pourront.
    On va faire en sorte d’y arriver.
    Nous seront de ceux qui defendront les travailleurs qui mettent leur tete dans la gueulle des petits chefs de merde.
    Chaque salarié se doit de taper sur le crane de son petit chef qui le fait chier.
    C’est simple, notre raisonnement est le suivant; le mec qui parle mal, se prend, un pain ds sa face, enuite, on entamme une procedure pour harcellement.
    Soit, il existe un autre comportement.
    On se prend le “petit chef” de merde avec des potes qui viennent d’ailleurs, et on lui casse la tête……on le dépouille bien.
    Je suis de ceux qui croient en l’exemple, bien sur qu’il faut leur taper dans la G…….

  11. je vis vous faire marrer.
    aujourd’hui, j’ai rdv avec la boite de maintenance de mon chauffage central.
    je vois arriver un jeune mec, “beur”, qui me dit que quoi qu’il arrive, heures sup etc…, rien ne lui sera payé.
    que son taf obtienne un resultat ou pas, pareil.
    il est musulmant, rien ne dispose son tolier à respecter sa religion.
    Je lui conseille de nous rejoindre, et de taper sur ces salauds de toliers qu’il faut éliminer, et considerer, qu’il faut se battre
    pour sa dignité

  12. Ma femme avait attiré notre attetntion sur des “managers de merde” qui se comportaientt mal en leur temps, cad des propos impropres et autres foutaises vis à vis de leurs collaborateurs(tiens , tiens, collaborateurs), de mauvaises paroles.
    Il arriva, par je ne sais quel canal, que certains d’entre-eux, se prennent des gros pains ds leur tête.Pains bien mérités dont je revendique la paternité.

    Merci la providence

  13. alors,…. quelles sont les autres solutions de ceux qui n’ont jamais bossé et qui ne connaissent pas la “nuisance” des petits chefs, moi, j’ai connu, et j’ai mis ma main ds leur gueule de M, en 1971; annee de la naissance de mon fils à un connard qui croyait être un chefet il fut la risée de l’atelier; je lui ai mis ma main ds sa face de M.

  14. Pour Info: la ligne14 sur le site du stif (projet/dessaturation… On voit que sur les 954 Meuros, la région finance 300 , Paris 200 , le 92 60, et le 93 60, il reste donc 334 M euros
    Ce prolongement , c’est beaucoup de pub pour nos élus , mais il manque comme toujours le nerf de la guerre et ça , on n’en parle pas beaucoup… Par contre il faut oser dire malgré tout que ce sera termine en 2017….
    Pipopipopipo ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *