Silence on rase !

Assez inhabituel, on devrait adopter à ce prochain Conseil municipal du 14 décembre 2009 le principe d une démolition… celle du 27 avenue Gabriel Péri (ancienne clinique des Rosiers).

En règle générale en ville, et dans la nôtre comme ailleurs, la construction d un nouvel équipement public passe fatalement par une démolition  de ce qui préexistait sur le site.

On s attarde en général sur le projet  lui-même, ses fonctions, son coût, son opportunité rarement ou peu sur la démolition préalable.

Dans le cas de la Maison des associations de Saint-Ouen on a grâce à cette majorité la chance d avoir une double contestation : celle de la disparition d une maison de caractères et chargée de mémoire sur l avenue principale de la ville et en parallèle une forte opposition sur un projet porté en réalité par une minorité dans sa conception.

Paradoxalement cette minorité devrait obtenir une majorité au Conseil municipal. Autre tour de magie socialistes et communistes devraient s entendre ce qui par les temps qui courent est assez rare.

Ainsi malgré des voix discordantes au sein de la majorité (les Verts), les critiques de l opposition (M. Keita), la levée de bouclier d une grande partie des associatifs, les critiques fondées des riverains, le groupe dit « Communiste » soutenant à priori « son » Maire et le groupe socialiste tenant à bout de bras « son » élu portant ce dossier devraient obtenir une majorité arithmétique. Si tout va bien.

A toutes fins utiles on avalisera dans la foulée la démolition pour, d ores et déjà, rendre le projet irréversible et se soustraire à une réponse argumentée à un projet alternatif, plus rapide, évolutif et respectueux des finances communales.

Pour l heure rassurons les uns et les autres : au-delà des « murs » l enjeu de la Maison des associations c est aussi son contenu, sa gestion et sa gouvernance.

Là encore la partie sera rude avec un « 2ème round » peut-être plus incertain pour les vrais politiciens et les faux-amis des associations.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

8 réflexions sur « Silence on rase ! »

  1. La demande de permis de démolir du 27 av G Péri est le pt 10 du CM sur 39 !

    En pt 11, APPROBATION DE LA REVISION DU PLAN LOCAL D’URBANISME

    Les socialistes vont ils voter cette révision après avoir constater après 18 mois de mandature le manque, l’absence de démocratie participative et de démocratie interne et avoir fronder récemment ?

    Avec les pts 12, 13 et 14 (aménagement par Séquano, voie amiable ou expropriation sur parcelles des Docks) qui découlent du pt 11

    En pt 15, on apprend que la Semiso prend en charge la dépollution des sols de la parcelle Ouvrard Villars Guilux rue Bauer

    Les pts suivants me semble aussi intéressants bien que venant tardivement

    Pt 31 CR gestion année 2008 de la SEMISO

    Pt 32 Rapport annuel sur prix et qualité de l’assainissement du SERVICE PUBLIC du SEDIF, du SIAPP et du CG

    Pt 33 Rapports annuels 2008 du SITOM et SYCTOM

    Source
    http://www.ville-saintouen.fr/upload/gestionFichiers/ODJ_20091214_4933.pdf

  2. JY M:ID-STG,Taquet et quelques autres ont décidé de tacler la majorité municipale sur ce lieu de la Maison des associations et son promoteur Mustapha Krimat(qui rappelons-le,fut le dernier repêché dans la liste de JR par le PS local)considéré è  tort ou è  raison comme le maillon faible de l’équipe municipale.
    Est-ce judicieux comme axe d’intervention?L’avenir seul,nous le dira…

  3. La MdA est devenue l’objet de toutes les convoitises, preuve concrète des errements d’un maire depuis 15 ans, et de tous les affolements .

    Alors que l’ex bib ferait l’affaire (un vrai projet alternatif a été présenté), elle n’en veut pas.

    JR a vite vu ,face è  une majorité instable (jusqu’è  ses propres rangs qui lui demandaient des comptes et è  pouvoir parler de la mise en oeuvre des promesses électotales) qu’une des seules portes de secours était la reprise en mains du tissu associatif audonien et notamment culturel.

    Las, depuis les mdq sont en passe de faillite malgré les dernières déclarations et les promesses de recentrage sur leur coeur de métier : lien social et familial…

    La réfome de la TP touchera dès 2011 les ressources. Le projet d’intercommunalité “Boucle Nord” bousculera lè  aussi les possibilité de la ville.

    Le fonctionnement des services municipaux comme ceux de l’OPA et de la Semiso reste sous le feu des critiques des usagers comme des locataires.

    On peut toujours dire que les audoniens sont sales, et réfléchir sur l’échelle des sanctions pécunières, la maltraitance des personnels et la non écoute de la population côutent cher,

    et est surtout douloureuse pour celles et ceux qui aiment Saint-Ouen et vivent pour autres choses que d’en tirer le maximum d’intérêt è  leur profit personnel voire familial.

    Déconfite devant un ministre de l’intérieur, JR a concédé l’essai de la télésurveillance pour la place du 8 mai 1945.

    S’appuyant sur les désidératas des policiers locaux, elle pense justifier les 400.000 euros pour une ptite vingtaine de caméras alors que la question fondamentale est la présence policière en lien avec la réponse judiciaire, sur une base de prévention, de sanction adaptée et d’aide è  la rescolarisation et è  la professionnalisation, en lien avec les familles des intéressés.

    Alors que Sarkozy réduit le nombre de policiers et d’enseignants, Hortefeux et JR vont pouvoir féter autour d’un coupe de champagne, la mise en place de la vidéo surveillance.

    J’aurai pas l’outrecuidance de suggèrer è  JR de lire l’Humanité de ce samedi oè¹ sur deux pages de débat contradictoire une conclusion s’affirme, la vidosurveillance c’est du pipeau mais è§a rapporte è  certains et è§a déporte les responsabilités de la casse sociale sur les victimes.

    Au fait, il faudra payer en plus les personnes (privé) pour regarder les écrans et appeler le commissariat pour qu’il se déplace (aussi rapidement et surement qu’aujourd’hui lorsque les audoniens l’appellent…).

    Alors résumons nous,
    – des dépenses somptuaires et inutiles, –
    – des embauches de connaissances sinon, d’ami(e)s,
    – un mépris de sa propre majorité et des forces politiques de gauche, des citoyens engagés,
    – des coups “culturels” limites,
    – le mépris des audoniens,
    – une augmentation forcenée de la population sans les services correspondants,
    – la capitulation devant certains intérêts,
    – le refus dans les faits de l’extension-finition du lycée Blanqui,
    – l’abandon des colos pour mieux les vendre en enrobant le tout d’un discours cachant ses propres responsabilités…,

    tout cela amène et doit amener è  un changement de maire parce qu’il y a urgence, pour ne pas faire le lit de la droite sarkosyste.

    Les communistes, les socialistes, les écologistes, les citoyens, tous les humanistes et gens de coeur, les militants associatifs, les créateurs, les laè¯ques, les démocrates et progressistes y ont tout è  gagner.

    Parceque saint-ouen le vaut bien!

  4. A propos de sécurité,distribué ce matin au marché,un tract qui appelle è  une réunion sur la “Sécurité publique”.Cette réunion sous la présidence de JR est organisée par le FG(PCF,PdG,FASE)et la CGT.Elle aura lieu,le mercredi 16 déc.è  19H :8 rue Godillot.
    Le même jour,salle Barbara è  19H30,notre député Bruno Le Roux,nous invite è  débattre de”Crise économique,crise sociale,quelles perspectives?”
    On peut se demander laquelle des deux essaie de courcircuiter l’autre…Des mois sans réunion et d’un seul coup deux,le même jour,è  la même heure!

  5. Vous parlez de la SEMISO, fort bien, mais l’OHLM n’est pas en reste. Plus de gardiens, les agences d’accueil n’ouvrent qu’è  partir de 17 heures, l’entretien des ascenseurs laisse è  désirer. De surcroè®t, des notes comminatoires sont adressées aux locataires stipulant qu’ils doivent impérativement adresser è  l’Office une notification d’assurance s’ils ne veulent pas prendre la porte, et la feuille d’impôt, s’ils ne veulent pas payer un surloyer.
    Mais c’est quoi ces pratiques ? Saint-Ouen est habité par des gens honnêtes, hormis quelques exceptions qui confirment la règle, comme partout. En outre, on remet aux normes, paraè®t-il, des logements dont la commune était par le passé propriétaire et qui ont été probablement cédés è  l’office. Les travaux vont être effectués alors que les locataires occupent les lieux. On voit déjè  le foutoir que cela va générer ! Evidemment, cela va de pair avec une hausse sensible des loyers … Plus è§a va .. moins è§a va.
    Oè¹ sont passés Fernand Lefort, René Rioux, Lucien Belloni, Daniel Renier et Julien Fedhlander dit juju …. des mecs super !
    On dit que l’OPHLM est en voie de privatisation …comme disait mon grand-père, on va se “fendre la la pêche” !

  6. Vous parlez de la SEMISO, fort bien, mais l’OHLM n’est pas en reste. Plus de gardiens, les agences d’accueil n’ouvrent qu’à partir de 17 heures, l’entretien des ascenseurs laisse à désirer. De surcroît, des notes comminatoires sont adressées aux locataires stipulant qu’ils doivent impérativement adresser à l’Office une notification d’assurance s’ils ne veulent pas prendre la porte, et la feuille d’impôt, s’ils ne veulent pas payer un surloyer.
    Mais c’est quoi ces pratiques ? Saint-Ouen est habité par des gens honnêtes, hormis quelques exceptions qui confirment la règle, comme partout. En outre, on remet aux normes, paraît-il, des logements dont la commune était par le passé propriétaire et qui ont été probablement cédés à l’office. Les travaux vont être effectués alors que les locataires occupent les lieux. On voit déjà le foutoir que cela va générer ! Evidemment, cela va de pair avec une hausse sensible des loyers … Plus ça va .. moins ça va.
    Où sont passés Fernand Lefort, René Rioux, Lucien Belloni, Daniel Renier et Julien Fedhlander dit juju …. des mecs super !
    On dit que l’OPHLM est en voie de privatisation …comme disait mon grand-père, on va se “fendre la la pêche” !

  7. A M’FAINZ

    Joueur de foot (pas supporter), j’ai aimé réalisé des tacles glissés ou non en défense ou en attaque. Tjrs le ballon, jamais le joueur.

    L’emploi de l’expression maillon faible pour désigner M Krimat me semble pas appropriée, voire de mauvais goè»t.

    On peut être contre le projet, tout contre sans attaquer le porteur.

    Les arguments ne manquent pas, ils font florès et déjè  dit.

    En voici un en plus dans la liste.

    Lors d’une réunion sur le projet de Maison des assoc lundi 29 juin ds le local av Michelet, nous étions è  peine 10 inclus M Krimat et T. Touzet.

    Je demande candidement si il a été procédé è  une sorte d’inventaire des maisons d’assoc existantes en fonctionnement en Idf, en France.

    Si on sait depuis quand telle ou telle MDA fonctionne, sur quels critères, quels moyens, quels modes, a t elle évoluée, oui / non, pourquoi, etc … ?

    Eh, ben la réponse fut : ” Tu as raison, JY, c’est ce qui avait été prévu, qu’on aurait du faire mais on a pas eu le temps”

    J’ai été scié d’une telle réponse !

    Conclusion :
    Ils s’auto taclent. Cette réponse est même un autogoal comme ils disent en Belgique.
    Le projet est è  revoir de fond en comble.

    Ps : pour les non initiés, un autogoal est un but contre son camp.

  8. JY M,je me suis mal fait comprendre…je n’ai absolument rien contre Mustapha Krimat dont je respecte les divers engagements(notamment sur ce blog avant les municipales)et plus anciens sur la culture berbère(et kabyle en particulier).Je constate seulement que les divers adversaires è  gauche ont concentré leurs attaques sur la MDA et comme vous dè®tes si bien sur”le porteur du projet”.

    Comme exemple de MDA,je vous conseille celle de Bernay dans l’Eure(27300).On la voit de la gare,elle siège dans une ancienne usine(parfumerie je crois me rappeler).Comme quoi,on n’est pas obligé de démolir pour récupérer les locaux libérés par la”délocalisation”ou”la casse industrielle”!Que compte faire JR des locaux de Wonder?abandonnés è  je ne sais qui ou quoi depuis un quart de siècle…Mais comme je l’ai déjè  dit,ce n’est pas dans le périmètre utile de S.O….alors!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *