Président du groupe Les Verts

Madame, Monsieur,

Chers Audoniens,

Depuis 18 mois, un certain nombre de pratiques et de méthodes de Madame la Maire rendent difficiles la mise en Å“uvre du projet municipal souhaité par les Audoniens.

Sur des dossiers importants, Jacqueline Rouillon prend des décisions unilatérales sans concertation préalable avec les différentes composantes de la majorité. Cette méthode a montré ses limites sur les dossiers de Paris Métropole, des Docks, des finances de la ville et des dialogues « Parlons Saint-Ouen ». La dernière illustration en date est sa décision personnelle de retirer la délégation au développement économique et à l insertion des salariés à notre collègue Karim Bouamrane, élu de longue date et reconnu comme particulièrement compétent dans son domaine, suite à son choix de quitter un groupe de la majorité pour en rejoindre un autre.

Considérant que Jacqueline Rouillon a, elle-même, pris ses distances avec le Parti communiste, il ne nous parait pas cohérent qu elle prenne aujourd hui la décision de sanctionner un élu engagé, au seul motif qu il a rejoint le Parti socialiste. En effet, ces évolutions font parties de la vie politique et ne constituent pas une rupture au sein de la famille de Gauche et de l Ecologie.

Nous tenons à rappeler qu il s agit du deuxième départ du groupe dont la Maire est issue durant cette mandature, après celui de Monsieur Nour-Eddine Senhadji. N est-ce pas là l expression d un mal plus important ?

Nous réaffirmons notre volonté d atteindre les objectifs de l accord électoral sur lequel nous avons été collectivement élus, mais nous dénonçons la méthode de travail au sein de la majorité qui manque de transparence, de concertation, de respect des propositions et des orientations de chacun. En un mot, nous voulons un fonctionnement plus démocratique et conforme à l accord que nous avons passé.

Nous sommes bien conscients que le choix de Karim Bouamrane n est pas un acte anodin et qu il nous faut réfléchir ensemble à cette nouvelle donne. C est pour cette raison qu à l initiative du Parti communiste, l ensemble des partis signataires de l accord programmatique de 2008 (PC, PS et Verts) s est rencontré mercredi 25 novembre, suite à cette décision précipitée de Madame la Maire. Cette réunion a été l occasion pour l ensemble de ces forces politiques de réaffirmer leurs volontés de continuer à travailler ensemble dans le respect et la solidarité, comme ce fut notamment le cas en septembre dernier sur les questions de violences et d insécurité.

Aussi, nous constatons avec regret la fébrilité de Madame la Maire, certainement mal conseillée, qui détourne de sa vocation première, une lettre d information aux Audoniens pour se justifier. Nous désapprouvons au demeurant l utilisation des finances des contribuables audoniens pour ce genre de communication personnelle coûteuse pour la collectivité.

Nous continuons d attacher une grande importance au respect de la parole donnée sur les objectifs communs à atteindre, mais nous n acceptons pas les méthodes employées pour y parvenir.

Face à l urgence sociale, économique et écologique, nous avons le devoir d adopter une attitude sereine et responsable.

Nous demandons donc à Madame la Maire de bien vouloir assurer, désormais, son rôle de coordinateur et de modérateur de l équipe municipale. Ainsi dans l intérêt des Audoniennes et des Audoniens, nous pourrons sortir au plus vite de cette crise qu elle a elle-même provoquée.

Bien à vous,

Rémi Fargeas

Président du groupe Les Verts

Sophie Jacquot-Gautun

Présidente du groupe Socialiste et Citoyen

Rémi

* En réponse à la lettre « Parlons-en ! » de Jacqueline Rouillon, Maire de Saint-Ouen.

Communication réalisée, imprimée et financée par les sections locales du Parti socialiste et des Verts

06.14.35.71.73 – 06.50.68.42.37

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

19 réflexions sur « Président du groupe Les Verts »

  1. Quand la gangrène s’installe quelque part, la seule solution qui s’impose pour échapper à la mort, c’est d’accepter de s’imputer des membres infectés.
    Cela vaut également, en politique quand il s’agit de préserver la démocratie et la confiance des électeurs.
    A bon entendeur !

  2. Dommage pour les verts à Saint-Ouen !!!
    Monsieur Fargeas est inexistant à Saint-Ouen, alors qu’il est le seul à avoir voter NON pour les docks à gauche…
    Monsieur Keita préfère regarder les jolies filles que de parler ECOLOGIE…(il est pardonnable cela fait peu de temps qu’il est vert, il va apprendre) …

  3. les enfants

    je vais vous dire ce qu est vraiment la politique

    LA POLITIQUE C EST COMME UNE FEMME VOUS LA TROMPEZ UNE FOIS ELLE NE VOUS PARDONNERA PAS

    ELLE VOUS FERA LA MISERE

    C EST LE CAS A SAINT OUEN ON NE PARDONNERA PAS

    Marie France

  4. @ La comère du marché
    Quand Fargeas va “chercher” Mr Keita, c’est, au delà des arrangements politico-personnels, un élu de la majorité affublé d’un charisme de clerc de notaire étrangement couplé d’un sens politique Kafkaïen de conspirateur , qui s’allie à quelqu’un d’un commerce agréable qui porte beau, statche à l’aise ,est d’un commerce, que l’on remarque, palliant ainsi ses faiblesses et autres manques dans le relationnel perso.
    Leurs “intérêts communs” font le reste;
    Je ne pense pas que ce soient les (modération : humour peut-être, mais évitons les allusion d’ordre très privé) …enfin pour l’un ; mais qui sait?

  5. Bonjour chère Marie France, je dirais plutôt que les femmes pardonnent mais n’oublient pas! Quant à nous faire la misère, aie aie aie, je confirme! Bien cordialement.

  6. Je préfère battre la mesure dans la mesure où la destinée de la femme et sa seule gloire sont de faire battre le coeur des hommes.

  7. @Mic.Fainzang post4
    Un simple partisan de la rigueur morale et du respect de la citoyenneté qui propose d’humbles solutions visant juste à tenter d’améliorer de la qualité de vie audonienne.
    Car ce qui me terrorise Michel, c’est bien de constater autour de moi que de nombreux Audoniens qui aimaient vivre dans cette ville et étaient fières d’y défendre sa réputation populaire, il y a encore quelques années, ne s’abstiennent plus maintenant de la quitter par manque de bien être.
    Alors que paradoxalement la densité de sa population ne cesse de croitre au profit d’un petit groupe de marchands d’illusions près à tout pour s’y maintenir pour leurs intérêts personnels quitte à nuire à son image et même à déshonorer leur propre équipe.
    Sinon à quoi sert-il d’afficher le score d’une victoire sur un panneau, lorsque le résultat sur le terrain témoigne d’un véritable échec ?
    J’ai assisté à beaucoup de matchs de représentation de plusieurs équipes sur les dernières semaines à Saint-Ouen et j’y ai vu des choses vraiment pas propres du tout, croyez moi.
    En effet, je constate que le sport politique qui se pratique actuellement à Saint-Ouen n’a vraiment rien de commun avec les valeurs du rugby qui j’associe souvent comme étant une vraie école de la vie collective, solidaire et respectueuse.
    La misère a changé de forme, elle n’est plus nécessairement dans le porte monnaie mais elle gagne les esprits.
    Une petite réunion collégiale de tous nos acteurs politiques mis à nue dans une douche municipale ferait le plus grand bien. Juste pour leur rappeler là d’où ils viennent, créer la cohésion, nettoyer les plus sales et rafraichir leurs idées sans faire preuve d’obscénité comme certains dimanches à Ottino.
    Et ce quand certains joueurs mériteraient déjà d’être raccompagnés gentiment par les co-équipiers sur les bords de la touche, sans attendre l’annonce du coup de sifflet de l’arbitre.

  8. si on modère le post 9 il faut modérer le 6 auquel il répond sans en changer les termes!
    Serait-je la victime de cette terrible censure sélective dont auquel certain cause (suivez mon regard…!).

  9. BV,post 14,le rugby s’est toujours épanoui sur les terres “radicales”.Avec WD(Parti Radical)et OD(PRG)gageons qu’il va prospérer à S.O.D’ailleurs MB et PP s’entraîneraient pour mieux résister en mêlée.Mais avec René,vous êtes mieux placés que moi pour en parler…

  10. à toutes et à tous

    lE GRAND VAINQUEUR DE CETTE MINABLE CANTONNALE”vue le TRISTE RECORD du nombre d ‘électeurs 4200 SUR 15 000 ” LA HONTE

    REVIENT A QUI ?

    A L ‘ABSTENTION

    OSONS MEDITER

    Marie France

  11. Dans le sud-ouest, le midi-pyrénées et le languedoc le rugby est un véritable phénomène social. Allez une fois au sept deniers, le terrain du stade toulousain, et vous verrez.
    Il y a quelques années, j’allais à Sapiac voir les matches de l’us Montalbanaise. A la fin de la partie, nous avions chaque fois droit à un cassoulet géant mitonné près des tribunes et arrosé d’un bon Cahors. Certains avaient les jambes titubantes en quittant le terrain, assez tard dans la soirée …
    L’Union Sportive Montalbanaise a été rétrogradé en fédérale : difficultés de trésorerie. Le professionnalisme a tué le club !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *