Le MRC is back !

Beaucoup d’observateurs attentifs de la vie politique locale pensaient que le Mouvement Républicain et Citoyen de Saint-Ouen (MRC) avait quasiment disparu après l’éviction de Bernard PEREGO ancien Maire-Ajoint écarté sans ménagement Conseil muncipal en mars dernier2008.

Que nenni ! Tel le phénix renaissant de ses cendres, le MRC de Saint-Ouen effectue un come back avec une prise de position radicale et inattendue sur le Projet des Docks ainsi que sur  la question de l’incinérateur,  position assez éloignée de sa “ligne” politique jusqu’ici en vigueur sur Saint-Ouen.

Si nous ne partageons pas nécessairement ce rejet en bloc du projet des Docks et les arguments, nous versons néanmoins au débat démocratique cette contribution.

” Une cité de tours aux docks : quand l’inconscience frise l’immoralité !

La municipalité a un grand projet pour notre ville : dans le quartier des docks, situé en bord de Seine, elle veut construire 14 tours de 17 étages sur 33 hectares autour d’un des plus grands incinérateur d’Ile de France sur d’anciens terrains industriels pollués.

Pour être dans l’air du temps sans doute, à défaut d’air pur, nos édiles et les architectes, choisis sans concours ni publicité excessive, ont nommé le projet « Eco-quartier ». Eco, comme écologique ! Il faut souhaiter que c’est de l’humour, pas du cynisme.

Car un « éco-quartier » à proximité quasi immédiate d’un incinérateur, alimenté par 500 camions bennes par jour, sur des sols pollués incertains est un défi à toutes les règles sanitaires et au principe de précaution, garanti par la Constitution. On risque de mettre en péril à moyen et court terme la santé des quelque 10.000 habitants que l’on voudrait y installer. Cela constituerait une responsabilité juridique des élus qui aujourd’hui oseraient prendre une telle décision et qui jamais ne pourront dire « responsables mais pas coupables » car eux ils savent et tous les Audoniens savent aussi maintenant !

On ne sait pas aujourd’hui quels sont les risques exacts que font courir les rejets des incinérateurs d’ordures. On sait que les normes d’il y a seulement 15 ans étaient dangereuses. Que dira-t-on dans 10 ans de celles d’aujourd’hui ? Quant aux terrains pollués, sur lesquels déjà une école a été construite, nul ne peut connaitre leurs effets à long terme, surtout sur les enfants. Des cas de cancers infantiles ont été décelés à Vincennes par exemple, dans des cas comparables.

Mais même sans l’incinérateur, qui est encore là pour au moins quinze ans et doit travailler à pleine charge contrairement à ceux d’Ivry ou d’Issy-les-Moulineaux par exemple, et en admettant qu’on puisse dépolluer efficacement les terrains, est-il bien raisonnable de se lancer dans la construction de tant de tours aussi hautes sur un si petit espace sans transports ni aménagements ?

Au moment où l’on détruit les tours et les quartiers « ghettos » à La Courneuve, à Clichy sous Bois ou Villeurbanne, on projette d’en construire un énorme, quasi ingérable, aux portes de Paris avec tous les problèmes sociaux qui en découleront. Ce ne seront pas des habitants de Neuilly ou du Champ de Mars qui viendront s’installer autour de l’incinérateur de Saint-Ouen (auquel ils envoient aujourd’hui leurs déchets), profiter de la vue magnifique sur les usines et les tours avoisinantes avec pour seul argument d’avoir « les pieds dans l’eau » en cas d’inondation !

On comprend mieux pourquoi les Audoniens ont été si peu informés sur le sujet. Et pourquoi dans un publi-reportage du Conseil Général dans le Monde du 4 février 2009, notre maire oubliait de mentionner que la cité des docks allait être bâtie autour du Syctom et qu’il s’agirait de tours de 17 étages ! Et vouloir empêcher d’en parler sous prétexte que l’opposition le dénonce, dépasse toutes les bornes : ne laissons pas un combat de gauche sur le sort des travailleurs qu’on voudrait parquer dans des conditions malsaines et discriminatoires, aux mains de la droite qui n’hésite pas d’habitude à créer des « abcès de pauvreté » pour loger « ses gens » dans les pires conditions !

Le MRC de Saint-Ouen appelle les Audoniens à refuser ce projet, actuellement insensé et immoral, et à défendre notre droit à vivre dans un environnement respectant la dignité humaine et citoyenne.”

Mouvement Républicain et Citoyen – Siège national : 3 avenue de Corbéra 75012 Paris

Pour nous joindre : MRC – 93 Boîte Postale 21 – 93400 – Saint-Ouen

http://www.mrc-france.org/

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *