CHANGEMENT DE PIED

Yassir FICHTALI Maire-Adjoint vient d’abandonner la Présidence du groupe socialiste au Conseil municipal de Saint-Ouen. Cette petite modification du dispositif socialiste intervient peu de temps après son élection surprise (et éphémère) à la « place » du Maire  au sein de Paris Métropole qui fut suivi de multiples pressions (de toute parts).

Désaveu, revanche du Maire, désertion ?

La réalité semble un peu plus simple et non directement liée avec la pantalonnade de la séance du 12 janvier au conseil municipal avec le croc en jambe de l’opposition.

Rappelons que la Présidence d’un groupe politique consiste essentiellement à faire circuler l’information parmi « ses » élus,  les aider dans leurs mandats respectifs et dégager des positions communes portées par chacun. Bref, donner de la cohérence et de la pertinence aux interventions de ses troupes.

Dans le cas présent, chacun peut le constater : c’est quasiment mission impossible pour la composante socialiste de Saint-Ouen dont les élus tirent à hue et à dia. L’intéressé pourrait donc prendre délibérément sinon un peu de hauteur du moins une certaine distance pour se consacrer tout simplement à sa délégation et éventuellement à la « suite »…

Que les amateurs et les manÅ“uvriers ne se réjouissent donc pas trop vite.

Sophie JACQUOT-GAUTUN Maire-adjointe est donc désormais « Présidente ». Ses atouts : constituer le plus petit dénominateur commun, avoir navigué d’un courant à l’autre dans la Maison socialiste et ne vraiment pas inquiéter le Maire et les siens.

Elle aura pour l’heure la lourde tâche au sein du groupe PS de soigner les egos, calmer les excités, canaliser les égarés, gérer l’intendance…On lui souhaite bien du plaisir.

Espérons qu’elle aura un peu de temps à consacrer à ce beau sacerdoce.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *