"Communistes unitaires" de Saint-Ouen : un sas de décompression ?

  L’évènement est un peu passé inaperçu, mais Saint-Ouen accueillait en ses murs (salle Barbara) le 15 novembre dernier l’assemblée Générale des « Communistes Unitaires », venus de différentes régions et qui accueillait également des »représentants des forces de gauche ».Rappelons que cette association s’est constitué le 24 mars 2007  après l’échec de la tentative de candidature commune » à la Présidentielle de 2007 des antilibéraux (à gauche du PS) et déçus voire atterrés par l’attitude boutiquière et manœuvrière de la leader du PCF, Marie-Georges Buffet.

Objectif : «  construire un espace communiste ouvert », « un mouvement pluraliste », refonder l’utilité politique (communiste)», porter un projet neuf et des pratiques neuves », rassembler pour « porter une alternative crédible à la crise sociale et politique».

Tentative vaine et désespérée ? Pathétique ? On peut évidemment s’interroger. L’exercice est en tout cas difficile et rassemble des militants et élus de convictions. Parmi ceux-ci on notera notamment la présence de Communistes critiques de longue date comme les députés François Assensi ou Patrick Braouezec.

On s’étonnera donc de voir se faufiler dans cette mouvance des « résistants de la dernière heure »  jusqu’ici connus pour leur fidélité sans faille au « Parti » du moins à sa direction, à la ligne officielle et bénéficiant des pleins pouvoirs dans de petites baronnies locales.

Ainsi Jacqueline Rouillon, Maire de Saint-Ouen, est-elle devenue discrètement « Communiste unitaire » et membre du collectif d’animation de cette association. On peine donc à mesurer dès lors ce que pourraient être les Communistes sectaires !

Fidèle à sa devise : pour vivre heureux vivons cachés elle s’est évidemment bien gardée, elle et son petit clan, de faire part de ses états d’âmes et de son évolution politique lors des dernières élections municipales (ndlr : les voix des « ringards » disciplinés du PCF sont toujours bonnes à prendre).

Rappelons toutefois que Jacqueline Rouillon sait aussi avoir l’esprit large.

Elle intronisait ainsi en 2007 une parfaite inconnue comme candidate titulaire aux Législatives Hayat Dhalfa habitante d’Epinay et représentante du  mouvement Mars (complètement inconnu). Elle en était la modeste suppléante (avec le soutien du PCF).

Mieux parachutée à Saint-Ouen fin décembre 2007, Hayat Dahlfa deviendra en mars 2008 par la grâce du Maire (et au prix de quelques évictions), Maire-adjointe Adjointe à la culture et… Présidente du groupe Communiste et citoyen du  Conseil Municipal.

Les imaginatifs affirment même qu’elle serait ainsi pré positionnée pour succéder au Maire en cours de mandat.

On résume : Mars est dans les mains des « unitaires » eux-mêmes localement pilotés par le  Maire et ses proches.

Petits problèmes la section locale du PCF et une partie des élus communistes ne semblent vraiment pas suivre le Maire dans ce qui apparaît plus comme une dérive personnelle liée à l’exercice du pouvoir qu’une évolution politique acceptable.

Dernier évènement significatifs : une figure de proue de la gauche du PS, le sénateur Jean-Luc Mélenchon, partisan du non au traité européen, claque la porte du Parti Socialiste à l’occasion du congrès de Reims en cette fin 2008 (vu la pantalonnade qui suit on ne peut guère lui en tenir rigueur).

Il ambitionne de rassembler (on fait court) la gauche qui ne se reconnait pas ou plus dans un PS social démocrate mais qui refuse l’impasse protestataire de l’extrême gauche avec  le NPA de Besancenot. Il crée le Parti de Gauche (PG ou PDG pour les humoristes) et prône « la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes » avec d’ailleurs un accord de « partenariat » avec le PCF.

Le premier meeting le 29 novembre 2008 a lieu dans notre belle nef de l’Ile des Vannes avec nous dit-on un accueil chaleureux du Maire de Saint-Ouen.

Surprise, surprise : notre intrépide Hayat Dhalfa (dont l’activité municipale est il est vrai assez discrète)  devient par enchantement l’égérie locale du  nouveau Parti. Elle signait ainsi fin novembre une lettre  largement diffusée appelant à collages tractages et réunions au  nom du « Parti de gauche 93 ». Souhaitons-lui une carrière nationale.

Mars- « Saint-Ouen à gauche »- Communiste unitaires – Parti de Gauche… Chacun peut le voit cette recomposition est loin d’être improvisée et spontanée. Elle charrie malheureusement on le constate, au moins localement, son lot d’opportunistes de tout poils.

Nos socialistes locaux n’ont donc pas à rougir (c’est le cas de le dire) : ils n’ont pas l’apanage des manœuvres, des tendances et des ambitions politiciennes. Maigre consolation.

Toutes les informations et contributions sur ce « redéploiement » à gauche et notamment à Saint-Ouen sont les bienvenues.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

8 réflexions sur « "Communistes unitaires" de Saint-Ouen : un sas de décompression ? »

  1. Simplement pour dire que les allégations selon lesquelles Marie-Georges Buffet aurait eu une attitude boutiquière et manoeuvrière ne me semble pas correspondre à la réalité.
    J’ai assisté à une réunion d’un comité antilibéral, salle Barbarau cours de laquelle un représentant du dit comité ne s’est pas gêné pour dire : “Nous avons surtout besoin des dizaines de milliers de militants communistes pour mener la campagne.”

  2. Je poursuis car une mauvaise manoeuvre a fait apparaître seulement une partie de ce que j’ai à dire, En fait, on avait besoin des militants communistes pour mener la campagne, mais il était hors de question que le candidat ou la candidate soit membre du parti communiste français, bien que Marie-Georges Buffet ait été désignée majoritairement par les membres des comités en question. Alors, il ne faudrait pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages .. !

  3. En ce qui est des communistes unitaires, chacune, chacun est libre de faire ce que bon lui semble. Je dirai simplement que je ne savais pas qu’il y avait des communistes unitaires et d’autres qui ne l’étaient pas .. comprenne qui pourra !

  4. Pour faire la liaison entre les différentes rubriques,j’ai vu sur le site internet du monde d’hier que ces communistes”unitaires”se plaignaient des méthodes”staliniennes”de M.G.Buffet et de la direction du PCF pour les écarter de ladîte direction.
    Gageons que ces méthodes sont bien connues de Pierre Zarka,lui qui commença son ascension dans l’appareil ,à l’ automne 1965,à la gare de l’est ,en notant(pour les dénoncer)les militants de la JC parisienne présents à une manif du secteur lettres de l’UEC(de soutien au peuple vietnamien,victime de l’agression de l’impérialisme US).Secteur lettres de Paris-Sorbonne dirigé par Alain Krivine et Henri Weber qui se transforma dans les jours qui suivirent en JCR,ancêtre de la LCR et donc du NPA!
    Ce qui semble ressortir de tout ça,c’est que la direction actuelle du PCF ait décidé de pousser nos ex-rénovateurs vers la sortie et de favoriser une opposition plus dogmatique formée de l’alliance Gérin-section du XVeme et des trotskistes de “Riposte”!
    Enfin,le prochain congrès devrait nous éclairer.Je comprends que devant toute cette agitation,il soit difficile ,pour qui veut utiliser la gauche(PS,PCF,PdG,radicaux de gauche)comme plan de carrière ,de faire le bon choix!Mais je tiens à les rassurer,la situation est tellement confuse qu’il y aura des possibilités de rattrapage.

  5. Aucune idée sur riposte où autre chapelle, je n’en ai jamais entendu parler. La réalité présente au sein du pc est la suivante : les militants de base, et notamment les ouvriers et plus généralement l’ensemble des salariés, gardent les yeux ouverts et il est fort probable qu’à l’avenir la direction n’aura plus les coudées franches. La base ne sera plus une chambre d’enregistrement. Elle prendra elle-même les orientations et les options qu’elle jugera opportune sur tel ou tel problème. On ne peut peut dans un parti qui, dans sa majorité, se réclame toujours du monde du travail, accepter les volte-face des uns et des autres.
    Cela posé, celles et ceux qui veulent partir peuvent le faire en toute quiétude. Personne ne leur en tiendra rigueur.

  6. René,ils ont un site internet du même nom!Ils n’ont pas l’air de plaire aux autres opposants dits de”la section du XVeme”qui critiquent(sur leur site) leur peu de participation lors de la conférence fédérale de Paris qui s’est tenue le week-end dernier!
    J’ai oublié de vous dire que mes parents vous saluent bien.

  7. J’appris que dans certaines section du paris, il y a des problèmes. C’est notamment le cas dans le 15ème et le 14ème arrondissement, si j’en crois ce que l’on m’a dit. Il y a pas unanimité sur le texte de la base commune. Par exemple, la fédération du nord a voté dans sa majorité pour le texte numéro trois.
    Transmettez mes amitiés à vos parents, christine et jo .. merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *