Cachez ces tours que je ne saurais voir…

Lors d’un récent pôle citoyen (structure de concertation mise en place par la municipalité), une habitante posait une question simple :” y-aura-t-il des tours” dans les Docks.

Réponse curieusement embarrassée de Paul Planque, élu à l’urbanisme (et 1er adjoint), bottant immédiatement en touche : ” rien n’est décidé”, “vous savez c’est une vaste débat”… et ce malgré des images de bâtiments de grandes hauteurs dans les références architecturales des documents d’études sur les Docks.

Dommage ! Cette problématique de la densité et de sa gestion dans l’espace est effectivement une vraie question.   A l’heure ou chacun comprend l’impasse de l’étalement urbain en termes de transports collectifs et de consommation de foncier il faut bien aborder ce sujets.  Faut-il dès lors  “empiler” avec des tours ponctuelles pour dégager des espaces verts au sol ou gérer la densité avec une ville ” haute” en continue ?

Si à Paris Bertrand Delanoé a eu le courage de lancer ce débat en se “mouillant” et prenant position face à une opinion publique plutôt hostile, à Saint-Ouen on a toujours peur de ne pas être dans le sens du vent. Par prudence, on embrouille et on dissimule un peu pour ne pas choquer le bon peuple.

Ainsi dans un document municipal d’octobre 2008 sur le projet des Docks on trouve une carte intitulée “Emergences : skyline de la ville > 37.80m” et une autre toujours dans le chapitre “mixité des compacités” avec un titre (en très petit) :” plan des hauteurs”ou lesdites “émergences” sont pour certaines : ” >37.80m à< à 48.6 m de R+13 à R+16″.

Derrière le verbiage ésotérique, et pour les personnes ayant une bonne vue,  traduction sur la carte : 12 tours (de 13 à 16 étages) dans la partie Est des Docks dont 8 autour du parc.

Pas vraiment un détail !

Assurément à suivre et espérons-le  un débat enfin sérieux et  transparent à venir.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

3 réflexions sur « Cachez ces tours que je ne saurais voir… »

  1. A défaut de dépenser beaucoup d’argent pour faire visiter è  quelques audoniens des amènagements urbains en province pour justifier d’une pseudo concertation élaboration publique, sans aucun vrai compte-rendu d’ailleurs,

    la Maison des projets pourrait adresser au membre du Pôle citoyen des Docks

    une copie de la convention opérationnelle pour le développement urbain et ferroviaire signée entre l’Etablissement public d’amènagement Orly-Rungis Seine Amont (EPA ORSA) et les maires d’Ivry sur seine, Orly, Thiais, Vitry sur seine et Villeneuve Saint-Georges.

    Sachons qu’il s’agit de la première étape d’une démarche partenariale innovante : préserver les espaces nécessaires au développement des activités ferroviaires et réflèchir è  l’utilisation des terrains limitrophes sur lesquels des projets urbains s’élaboreront avec les villes.

    Concernant les docks, les emprises ferroviaires vont-elles être considérées comme une variable d’ajustement, oè¹ être prises è  bras le corps par les élus de Saint-Ouen pour défendre l’emploi public, la réponse publique régionale et nationale de transport du fret et des voyageurs, et par la même la production industrielle ?

    Comme dirait abd al malik : “c’est du lourd”

  2. site Contre les tours Pour l’écologie

    “Pourquoi ce site ?

    Construire des tours permettrait de résoudre tous les maux de la ville ?

    Nous sommes convaincus du contraire aussi bien pour des raisons écologiques, de solidarité que de patrimoine. Parce nous considérons quune majorité de citoyens partageant cette analyse ne semble pas représentée dans le consensus pro-tours animé par dhabiles promoteurs, architectes et élus, nous avons décidé de créer ce site.

    Vous y trouverez lensemble des arguments contre les tours mais aussi des expériences et projets réussis daménagement écologique.”

    http://contre-les-tours.ouvaton.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *