Ecole des Docks : quasi prête pour la rentrée

C’était une course contre la montre pour réussir à “sortir” la nouvelle école pour la rentrée 2008.

Pari  presque gagné puisque l’essentiel devrait être en fonctionnement le jour J (le 2 septembre 2008) : les salles de classes et la cantine notamment.

Il faudra toutefois attendre fin septembre – si tout va bien- pour la salle de sports,  les salles du Centre de Loisirs et le hall d’entrée principale.

Vigilance donc pendant cette période de cohabitation entre école en fonctionnement et chantier.

A suivre

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

25 réflexions sur « Ecole des Docks : quasi prête pour la rentrée »

  1. c’est largement recouvert par le soleil lotois que j’ai pris connaissance du dernier numéro (août) du bulletin municipal.

    C’est toujours un plaisir de découvrir la dernière “perle” ou “omission” à l’issue de son plein gré d’un sujet sensible ou discuté.

    Là, le bulletin municipal n’a pas failli avec la page consacrée à l’ancien proviseur du lycée Blanqui.

    En effet, on fait dire à ce jeune retraité de l’éducation nationale que nous avons obtenu 2 extensions démontables de 8 classes par le conseil général.

    Las, ce n’est pas le département mais la région Ile de france qui a accepté cet investissement lors d’une réunion où les parents FCPE se sont faits entendre et ont contribué à doubler la mise initiale (4 classes) de la région et de la direction de l’établissement.

    La leçon reste d’actualité : les parents ont intérêt à se faire entendre autant des équipes éducatives que des élus, qui pensent souvent pouvoir se passer d’eux.

    D’ailleurs, c’est encore plus vrai, que libéré de ses obligations de réserve, notre futur tout jeune sexagénaire se prend à dire tout haut ce que certaines oreilles municipale refusent d’entendre.

    Je le cite avec autant de gourmandise que de regret “il y a un important problème de locaux. Le lycée accueille mille élèves et étudiants, mais nous manquons d’un gymnase, nous n’avons pas d’amphithéatre, le CDI est trop petit et nous n’avons pas de vrai foyer”.

    Parlant des derniers préfabriqués, il ajoute “ce n’est pas suffisant”.

    Alors, si malgré :
    – un voeu unanime du Ca,
    – des courriers de la FCPE, des syndicats…
    – des rappels taquins desprincipaux militants locaux de la FCPE,
    – des promesses de subvention de la région, et du département de financer l’équipement sportif,
    – l’existence de terrains immédiatements libres,
    – des demandes de la communauté sportive locale,
    – de l’importance du sport pour agir contre les ségrégations et le sexisme,
    – la possibilité de création d’une section sport étude (judo par exemple, activité trés implantée à saint-ouen),
    – de renforcer l’image et l’attractivité du lycée pour combattre la désertion des collèges audoniens…

    JR ne provoquait pas la tenue d’un groupe de travail pour faire avancer ce dossier

    nous allons finir par penser que les terrains disponibles appartenant aux audoniens vont être cédés aux promoteurs.

    C’est vrai que nous n’aurions pas tort car il s’est révélé qu’un projet de vente du centre de Jullouville les Pins avait été concocté dans le secret avec de gentils promoteurs.

  2. Vente éventuelle de Jullouville : c’est simplement une hypothèse qui a été évoquée au niveau muncipal au regard des lourds travaux de mises aux normes et des perspectives assez sombres de fréquentation par les audoniens.

    Que l’élu au bâtiments de l’époque (ndlr Michel Bentolila) s’en soit préoccupé c’est bien le moins.

    Pour l’heure nouvelle équipe muncipale,et CA renouvelé de l’OVL … il semble exclu de céder ce patrimoine et d’autres pistes plus “positives” sont explorées.

    Mais tout ceci est un autre sujet un peu éloigné de l’aménagement des terrains Porte Montmartre dont aurait fort besoin notre lycée Blanqui comme le souligne judicieusement François Taquet et la FCPE.

  3. Sur la nouvelle école des Docks, reste une bonne journée pour avancer même s’il faudra un mois pour terminer.

    Après une petite visite, quelques loupés constatés:
    – absence d’éclairage pour le hall extérieur,
    – rideaux gris aux fenêtres posés à l’extérieur (généralement ils ne tiennent pas longtemps et se déforment rapidement),
    – les caméras ne couvrent pas tous les côtés extérieurs,
    – aucune signalétique sur le batiment ni sur la place glarner,
    – aucun auvent sur les portés d’entrée….).

    Je n’ai pas vu la mention “liberté égalité fraternité”, cela devrait venir comme les panneaux d’informations pour les parents et leur association, idem.

    Le nésessaire devrait être fait pour l’épave et le dépôt de cartons côté centre culturel islamique, tout comme les matériaux de chantier et les plots au niveau du passage clouté.

    A quand la fin de la pose des réverbères (la nuit arrive vite).

    En tous cas, bonne rentrée à tous.

  4. sur la vente, c’est plus qu’une hypothèse puisque un projet quasi abouti avait été monté avec les promoteurs dans le plus grand des secrets,

    c’est à dire en dehors de la quasi totalité des élus de la majorité, des adhérents de l’OVL, voire des personnels.

    Je relie toujours cet épisode avec le refus de JR de fêter en 2006 les congés payés.

    Ajourd’hui un contre projet existe, grace à une nouvelle direction et à un nouveau président de l’OVL, qui ont travaillé, me semble-t-il sur la sauvagarde d’un tel patrimoine.

    Je les soutiens parceque saint-ouen le vaut bien.

  5. Taquet veux-tu dire que CL aurait été associé à ce projet de liquidation du patrimoine de l’OVL quelques années après que celle-ci eut organisé sa visite par les audoniens?
    Je ne vois pas le rapport avec le 70eme anniversaire des “Congés payés”.Pour quelqu’un qui s’insurge contre les rappels historiques,celui-là semble te tenir à coeur.Je crois qu’à la déclaration de guerre,le 1er septembre 1939,il y avait des milliers d’enfants audoniens à Jullou.J’ai connu dans les années 50,d’immenses dortoirs où durant la sieste nous devions garder les yeux fermés,surveillés par un moniteur debout sur une chaise!
    Tout ça pour montrer l’évolution de la notion de vacances populaires et je crois que depuis une vingtaine d’années l’imagination est bridée…ça ressemble à la réflexion et à l’adaptation des projets des partis de gauche!!!

  6. Fainzang il vaut mieux avoir un calendrier pour faire de l’histoire!

    En 2006 , rien n’a été fait pour se rappeler

    qu’ avant la guerre. dans une France dure aux pauvres, des choix novateurs avaient été faits

    puis après la guerre dans l’esprit du conseil national de la résistance et avec l’action concrète des municipalités ouvrière.

    Aujourd’hui dans une France différente mais toujours aussi dure aux pauvres,

    l’excercice du droit aux congés payés passe bien par
    des transports collectifs moins chers (SNCF),
    des sites modernisés (Etat),
    des collaborations entre les collectivités territoriales, les organismes sociaux, les CE, les entreprises,
    des aides gouvernementales pour la formation des personnels..
    le plein emploi et la hausse des salaires…

    Il faut donc veiller à maintenir l’entretien nécessaire
    et à la transformation de nos centres de vancances des besoins du 21ème siècle.

    Moi aussi, j’ai connu le drap sur les yeux pour une sieste obligatoire
    puis les enfants, les monos, les directeurs ont changé et cela s’est transformé en sieste calme pour les plus grands.

    Le bungalow remplace peu à peu la tente.

    Evoluer oui mais dans le bon sens.

    et la défense des congés payés c’est tout sauf historique, c’est de la citoyenneté, de l’égalité, de l’émancipation et de la construction de mémoire personnelle et collective.

    Pour le reste, l’éventualité d’une vente je confirme.

  7. A ce propos dans”ma môme”,Ferrat chantait dans les années 60 qu’elle passait ses vacances à S.O.Dans un article de Libé d’hier à propos d’une journée à la mer organisée par le Secours Populaire,une jeune audonienne dit,elle,les passer à Belleville….

  8. Non,Taquet…pour CL(comme tu dis)ce n’est pas moi qui le nomme mais toi qui l’accuse quand tu dis:”Aujourd’hui un contre projet existe,grâce à une nouvelle direction et à un nouveau président de l’OVL(qui est-ce?),qui ont travaillé,me semble-t-il sur la sauvegarde d’un tel patrimoine.”
    Si ça ne sous-entend pas que l’ancien Président de l’OVL,CL,ne travaillait pas à la sauvegarde dudit patrimoine,je ne sais plus ce qu’écrire veut dire!

  9. fanzang michel, sachant que
    le centre de Jullouville est un bien communal,
    qu’un maire-adjoint chargé des travaux existait,
    que les ST étaient chargés du suivi technique,
    que l’OVL disposait alors d’un directeur,
    que CL signait les éditos de la plaquette

    ta question peut-paraître assez étrange mais je la rattache à une certaine jeunesse d’esprit.

    Au fait, merci de me comparer à EZ, quel flatteur tu fais.
    Mais restons consacrés sur la défense de notre patrimoine.

  10. Vente de Jullouville (suite et fin) : attention aux affirmations un peu rapides !

    – Il y a très peu de chance pour que l’ancien Président de l’OVL ait travaillé sur l’option “cession” . Ce n’était ni sa responsabilité, ni son domaine, ni à l’évidence son souhait.
    – L’option cession est restée à priori une hypothèse. Car pour vendre encore faut-il un client et que son projet soit pratiquable. Dans le cas d’espèce rien n’est moins sûr.
    – Promoteur n’est pas synonyme de malfaiteur ni de… magicien. Il y a souvent loin de la coupe aux lèvres et sauf erreur aucun projet n’a jamais été “quasi abouti”.
    – La cession c’est une absence de projet. il n’y a donc pas de “contre-projet” mais semble-t-il une tentative de monter un vrai projet pour Jullouville. Là aussi plus facile à dire qu’à faire.

  11. Comment se fait-il que certains soient au parfum de projets,de contre-projets révélés puis démentis.Il serait temps que la politique de cette ville se fasse au grand jour sans rumeurs et initiales;ça vaut aussi bien pour les édiles que pour ceux qui veulent prendre leurs places…comme dirait l’autre,”S.O.le vaut bien!”
    Afin de ne pas mourir idiot qui peut m’indiquer quel(le)est ce(tte)EZ ?

  12. J’ai reçu une lettre ce jour de Christian Le Gall qui confirme que les rumeurs que sous-entend Taquet sont fausses.Pour ma part connaissant Christian depuis près de 50 ans,lorsque j’étais colon à Clairvaux,je n’en ai jamais douté!

  13. M.Fainzang et Taquet
    J’ai reçu hier copie des courriers que Christian Le Gall vous a adressés.
    François, quand tu écris sur un blog, tu devrais mesurer la portée de tes propos, et je comprends qu’ils aient blessés Christian. Jusqu’où vas tu aller dans tes attaques contre la municipalité sortante ou actuelle ?
    Christian était président de l’OVL mais était élu municipal jusqu’en 2001. J’étais moi-même élue depuis 1995 et je lui ai succédé à la délégation Vacances et loisirs en 1999 jusqu’en mars 2008.
    Durant ces années, j’ai travaillé avec lui et le personnel de l’OVL, et je ne peux te laisser sous- entendre que le le patrimoine vacances n’a pas “évolué dans le bon sens”. Christian a participé à l’augmentation des centres de vacances (Savines, Oléron, Montgenèvre…) et à l’évolution du patrimoine et de la politique vacances. Je peux rappeler brièvement les travaux récents sur lesquels il a donné beaucoup de son temps: le 1er étage de Montgenèvre, le camping de St Pair, les gîtes de la Brée.
    En 2006, même avec des soucis de santé, il a participé avec les élus, les cadres de l’OVL, les services municipaux à l’élaboration de la nouvelle convention (Délégation de service public ) qui lie la ville et l’OVL, et qui justement donne plus de responsabilités à l’OVL en terme de travaux dans les Centres et de propositions sur le l’évolution du Patrimoine.
    C’est pour cela que la question du devenir de Jullouville a fait l’objet d’une étude, les conclusions ont été présentées au CA de l’OVL dont je suis membre il y a peu de temps (François, tu n’ es pas au CA je crois, et tu as l’air bien au courant…), et même si l’OVL est désormais responsable de l’entretien des centres, la ville étant propriétaire la décision de la transformation de Jullou appartient aux élus.
    En espérant ne pas avoir été trop longue, attention à vos propos, il peuvent avoir des conséquences!
    Le thème était “l’école des Docks” c’est un peu loin de Jullou et des vacances…moi aussi je suis passée dans la quartier la veille de la rentrée, et de l’extérieur, je la trouve très belle…Même si tout n’était pas terminé au jour J, je fais confiance aux services concernés, l’essentiel était prêt pour l’accueil des enfants mardi dernier. J’attends l’inauguration pour la visite…

  14. Mme Baudouin,

    “La décision appartient aux élus”,
    qui a dit le contraire mais avec qui mène-t-on la discussion, c’est à dire l’exposé des faits, et la levée des hypothèses, et quel temps et rendu compte? A la maison des projets?

    C’est tout le problème dans notre ville. Sinon pourquoi la ville se lancerait pour des sommes astronomiques à inventer une démocratie participative?

    Comme élue, savez vous combien de fois nous aurions pu rénover la restauration de Clairvaux avec le cout de l’aménagement de la com et des Rp dans l’ancien commissariat ?

    Sans parler qu’il y avait là une piste pour de vrais locaux pour l’OVL !

    “L’option cession une hypothèse”.
    Elle est bien bonne. Il me semblait que les élus avaient un tout autre mandat. Mais c’est sans doute de la modernité de penser que les promoteurs ont réponse à tout… et qu’ils sont gentils et défenseurs de l’intérêt public.

    “Sur les actes de gestion”,
    n’oublie pas de citer la vente de Luzarches et de Pontis. pourquoi l’omettre?

    “Concernant le CA,”
    les audoniens peuvent-ils attendre d’être informés par celui-ci ? de la vente d’un bien communal !!!
    mais j’ai été adhèrent ces dernières années. Pourquoi je ne pourrais pas savoir ?

    Que Jullou ne soit pas vendue mais bien transformée, adaptée aux besoins du plus grand nombre d’audoniens, c’est tout ce qui m’intéresse! Voici une idée, et çà c’est projet.

    Et pour dire à nos lecteurs, ce que j’ai pu te dire dimanche à Ottino, j’ai écrit à CL et t’en livre un extrait
    “Je vous rassure donc, pour moi, vous n’êtes pas “un liquidateur du patrimoine” mais je peux juger que vous n’avez pas eu la chose facilité…

    à Id-stg
    “la cession c’est une absence projet, il n’a donc pas de contre projet”.

    Il doit s’agir d’un vieux sujet de philo des années 56!

    Projet, dessein, intention, plan : image d’une situation, d’un état que l’on pense atteindre (Robert Ccllége – édition mai 2007)
    on peut quand même ne pas être ce que certain(e)s pensent que les audoniens doivent être.

    Et pour l’école NM, moi aussi, j’attends la visite inaugurale.

  15. “Et pour l’école… ”

    Ouf ! un bon enchaînement pour revenir au sujet initial après cette tempête dans un verre d’eau et ce beau hors sujet dont les blogueurs ont le secret.

    C’est promis, quand le temps des vacances reviendra nous ouvrirons une rubrique spéciale ou les uns et les autres pourront s’exprimer (avec modération et propositions).

    Fermer le ban !

  16. pour info

    Compte-rendu de la réunion organisée par les parents d’élèves de Saint-Ouen
    Jeudi 18 septembre à l’école Jaurès

    Nous nous félicitons de notre diversité :
    Les parents d’élèves présents représentaient 10 écoles maternelles ou élémentaires de Saint-Ouen. Certains adhèrent à la FCPE, d’autres non..
    Les enseignants étaient représentés par des militants syndicaux de Sud et FO ainsi que par le Snuipp qui avait fait parvenir une lettre de soutien à notre action.
    Nicole Amedro s’est excusée de ne pouvoir venir mais nous garantit le soutien de la Mairie.
    Une représentante CGT des personnels de cantine est venue nous apporter le soutien de ses collègues et expliquer leurs problèmes pour cette rentrée.

    Après deux semaines et demi de mobilisation, et l’obtention par cette lutte de 4 ouvertures de classes, nous avons refait le constat suivant :
    Les classes sont saturées, il manque à Saint-Ouen au moins 6 classes dont une pour enfants non-francophones (CLIN) et une pour enfants handicapés (CLIS).
    Nous ne voulons plus de classes à plus de 23 enfants !
    Enfin, le droit à l’école pour les enfants de 2 ans et demi n’est plus respecté.

    Nous savons pourtant que plus de 20 instituteurs sont disponibles dans le 93… Ils attendent que l’Inspection Académique leur donne une classe ! Nous en avons besoin à Saint-Ouen !

    – Nous continuons à diffuser la pétition : des centaines de parents de Saint-Ouen l’ont déjà signée !
    – Nous demandons au Conseil Municipal de Saint-Ouen de se positionner officiellement pour l’ouverture des classes.
    – Nous demandons un rendez-vous mercredi 24 à l’Inspecteur d’Académie pour lui présenter notre problème et obtenir une solution.
    – Nous serons présents lors de la fête des associations le 27 septembre autour du stand de la FCPE pour mobiliser l’ensemble des Audoniens.
    – Nous organisons une grande manifestation dans Saint-Ouen
    Lundi 29 septembre à 17h30 : départ devant la Mairie. Soyons nombreux !
    – Nous nous associerons aux mobilisations du personnel communal le 7 octobre, des enseignants le 19 octobre.

    D’autres types d’actions ont été envisagés en l’absence de réponse rapide aux problèmes des enfants de Saint-Ouen :

    Nous voulons une école de qualité pour tous nos enfants !

    Vous pouvez nous contacter par l’intermédiaire des parents d’élèves de votre école.
    Plus d’informations sur : http://ecolesendanger.free.fr

  17. Invitation à tous les parents d’élèves de maternelle, élémentaire, collège et lycée de ST OUEN.

    La rentrée à St Ouen, tout comme sur l’ensemble du département, ne se passe pas aussi bien que voudraient le faire croire Messieurs le ministre et le recteur de l’Education nationale. D’autant que de nombreuses décisions sont prises sans concertations avec les parents d’élèves.

    C’est pourquoi il est important que tous les parents d’élèves se retrouvent pour faire le point et développer des initiatives, à l’occasion de la Fête des Associations :

    SAMEDI 27 SEPTEMBRE

    16h30

    STAND FCPE / Parc ABEL MEZIERES à St OUEN

    Quelques points à développer (la liste peut être complétée) :

    Primaire :

    – problème des listes d’attente en maternelle ; scolarisation des deux ans inexistantes et scolarisation des 3 ans insuffisante ;

    – disparition du RASED (Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté)

    – pas assez de CLIS et de CLIN

    Collège :

    – Protocole de sécurité

    – Construction d’un quatrième collège

    Lycée :

    – Finition et extension du Lycée Blanqui

    – Manque de filières porteuse

    Etc…

    Cette occasion de réunir tous les parents d’élèves de St Ouen à faire le point sur la rentrée scolaire de notre ville est importante. Ne la laissons pas passer. Faites passer le message autour de vous.

    Dans l’attente de se retrouver,

    Salutations laïques et dévouées,

    Michel Hervieu

  18. de l’info et rdv ce soir lundi devant la amirie à 17h30.

    Compte rendu de l’entrevue avec Mr Larronde à l’Inspection d’Académie vendredi 26 septembre 2008
    Mr Auberlot n’ayant pas voulu nous recevoir, nous nous sommes adressés à Mr Larronde qui nous a alors contacté.

    Nous nous sommes donc réunis vendredi 26 septembre 2008, 8H45 à l’Inspection départementale d’académie

    Etaient présents Mr Larronde et 5 parents d’élèves de Saint-Ouen, venant d’Anatole France, Jean Jaures, Nelson Mandela, Emile Zola

    En ce qui concerne notre demande sur la scolarisation des toutes petites sections,

    Mr Larronde nous a informé qu’il réunissait le 15 octobre les directeurs d’école pour refaire le compte des inscrits et donner la possibilité, en fonction des disponibilités restantes, d’accueillir les enfants ayant 3 ans entre le 1er janvier 2009 et fin février.

    En ce qui concerne notre demande pour les enfants non francophones,

    il évoque la possibilité d’une ouverture par Mr Auberlot d’une CLIN supplémentaire, qui ne se ferait pas aux dépens de celle de l’Ile Saint Denis. Rien en ce qui concerne la CLIS.

    En ce qui concerne les ouvertures demandées pour Michelet élémentaire, Anatole France élémentaire et le groupe Joliot Curie,

    Mr Larronde évoque des moyennes par classes insuffisantes et ne veut anticiper sur les éventuels nouveaux venus.

    A ce propos, il rencontre Mme Amedro ce même jour et lui demandera une évaluation chiffrée. Il relaiera tout de même nos demandes à Mr Auberlot.

    En ce qui concerne le classement ZEP des écoles, il travaille à celle de Nelson Mandela et dit n’avoir reçu aucune autre demande officielle.

    Mr Larronde a souhaité rappeler que l’amélioration de la qualité de l’enseignement ne se résumait pas à des chiffres sur lesquels se focaliser mais évoque la pédagogie.

    Il a exprimé qu’il avait été ému par cette rentrée difficile, notamment pour certains enfants restés à la porte, et des parents démunis.

    Il est informé de la manifestation lundi 29 septembre.

    Au total :

    – Les demandes d’ouverture ne sont pas entendues aujourd’hui mais il s’engage à « mettre les moyens » nécessaires en cours d’année pour les nouveaux venus (c’est à dire à attribuer un enseignant sur l’année pour les accueillir)

    Mais à quelle moyenne par classe, sur quelle base puisqu’aujourd’hui les règles sont dépassées dans certaines écoles. A 24, 25 27 par classe ??? C’est ce qu’il faudra préciser.

    – Peut être une CLIN, mais la CLIS ???

    – L’accueil des tout petits, mais dans la limite des places disponibles …. Alors que 179 étaient inscrits et que les moyennes en classe sont déjà limites

    – Le classement ZEP de Nelson Mandela : à suivre. Il semblait laisser sous entendre qu’il y travaille.

    Pour les autres, il dit n’avoir reçu aucune demande officielle de Jaurès, et que Vallès et Bachelet ne le souhaitent pas forcément (s’appuyant sur des désirata d’il y a 2 ans).

    Bref autant de raisons pour maintenir une pression et que nous soyons nombreux lundi.

    Notre mouvement mûrit, le réseau se consolide, nous sommes tous conscients que l’année prochaine les problèmes seront les mêmes.

    Et que contrairement à ce que Mr Larronde sous entend, nous pensons aussi en termes de pédagogie mais : les enseignants, premiers concernés, n’étaient pas là pour défendre leur art et l’urgence, aujourd’hui en septembre est d’avoir suffisamment d’enseignants pour l’appliquer.

    Qu’il ne s’inquiète pas, nous serons bientôt davantage présents pour soutenir le mouvement des agents en difficultés pour assurer une cantine de qualité, le ménage des classes.

    Et puis nous venons d’apprendre à la réunion d’école ce soir à Anatole France, que les prochains visés, et très concrètement, sont les RASED et les psycholopgues ….

    A nous de jouer !!!!

  19. Nelson mandéla à saint-ouen samedi 8 novembre pour inaugurer la nouvelle école dans les docks, c’est peu probable.

    En tous les cas, rendez-vous à 10h30, au 9/11, rue des Docks, avec la présence de l’ambassade d’afrique du sud et de l’inspection de l’éducation nationale;

    le carton d’invitation qui n’est pas encore parvenu dans les chaumières à ce jour n’indique pas s’il faut venir aux couleurs de l’afrique du sud ou/et avec des pancartes rappelant les postes non pourvus par darcos et la demande de classement en Zep de l’école.

    Une autre bonne nouvelle serait l’annonce du collège internat sur les Docks et de la mise en place par le maire du groupe de travail représentatif pour l’extension finition du lycée blanqui.

    A l’image de nelson, rêvons et agissons fort pour vivre digne.

    Enfin, une petite pensée à tous les audoniens qui ont manifesté et occupé l’ambassade d’afrique du sud à paris durant l’appartheid.

  20. dadidadou, je sais que nous avons des valeurs communes comme aussi certaienement de grands objets de préoccupation parceque saint-ouen le vaut bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *