La P.J. en Mairie !

L’information “suintait” depuis plusieurs jours. Elle est désormais confirmée par le Parisien du samedi 26 juillet [1] : la Brigade de Répression de la Délinquance Economique (BRDE)[2] enquetait cette semaine en Mairie ou plus exactement au 2ème étage du Centre administratif.

Cette brigade spécialisée de la Sous-Direction des Affaires Economiques et Financières basée au fameux 122 rue du Chateau des Rentiers à  Paris ne se déplace pas à  priori par hasard ou pour de simples contrôles de routine.

Elle agissait ici nous dit-on « dans le cadre d’une enquête préliminaire ordonnée par le parquet de Bobigny », avec « dans le collimateur du procureur » l’utilisation « du droit de préemption et d’expropriation »

Que cherchaient exactement les super flics ? Sont-ils repartis bredouilles ou confortés par leurs investigations ? Quelles peuvent être les suites ?

A l’heure où¹ la ville est en pleine mutation urbaine avec un boom sans précédent de l’immobilier alimentant toutes les rumeurs et fantasmes, le moins que l’on puisse dire c’est que cette « descente » fait jaser et un peu désordre.

La municipalité serait-elle simplement inquiétée pour son action revendiquée et méritoire contre la spéculation ? Ou pour des dérapages ou des dérives moins glorieuses ?

Version « officielle » distillée   ce jour du côté de l’hôtel de ville : nous défendons « l’intérêt général », ce n’est pas une mise en cause mais juste “un contrôle” suite aux accusations de petits propriétaires vindicatifs (et bien évidemment manipulés par la Droite).

En clair, une attaque assez vile contre la politique sociale de la municipalité.

En ce début de torpeur estivale nous prendrons provisoirement pour argent comptant cette interprétation rassurante…

 


[1] « Saint-Ouen : « La police financière perquisitionne à  la mairie» E. Soulié Edition 93 p II[2] Elle intervient « pour les infractions en matière de consommation et de concurrence, de professions réglementées et d’immobilier, en cas de corruptions et de délits assimilés et de fraudes fiscales » selon le site officiel du Ministère de l’intérieur.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

4 réflexions sur « La P.J. en Mairie ! »

  1. Beaucoup de choses ont été dites.

    Mais l’essentiel n’est-il pas en cela :

    que les élus n’ont pas bénéficié de ristournes sur un éventuel achat d’appartement ou de maison de ville,
    plus avantageux que celui consenti au commun des audoniens,

    que des élus n’aient pas bénéficié des meilleurs emplacements,
    bien avant toute mise en vente dans un programme immobilier : par exemple, le dernier étage avec vastes terrasses…

    que le patrimoine de chaque élu soit rendu publique et franc,

    qu’aucune plus-value outrancière n’ait eu lieu au bénéfice d’un élu (e) ou d’une personne de la famille,

    et que par extension,

    aucune(e) ne profite au dela de ses fonctions d’élu(e) ,
    mises en oeuvre sur le territoire de saint-ouen principalement,

    de moyens municipaux,
    sans rapport avec les susdites fonctions…

    Ayant grande confiance en la police,
    la justice
    et les représentants de l’Etat,

  2. Quittons la très médiatique Une municipale pour la Une nationale !
    Ci-joint un article et audio-reportage paru et entendu aujourd’hui sur les ondes de France Info au sujet du droit de la préemption avec ses avantages, inconvénients, dérives…. et dans lequel une interview de notre maire où Saint-Ouen a été pris en exemple pour illustrer ce sujet, JR cite “…nous faisons du bon boulot…”

    http://www.france-info.com/chroniques-le-plus-france-info-2011-03-10-flambee-de-l-immobilier-quand-des-communes-font-pression-sur-les-520631-81-184.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *