MOINS QU'EN 2001 !


La belle vague nationale atteint les rivages de Saint-Ouen avec une gauche recueillant 60.2% des suffrages contre 51.9% en 2001 (+8.3%).

Le score de la liste conduite par la « communiste » Jacqueline Rouillon (50.8%) marque pourtant le pas avec un résultat un peu inférieur à celui de 2001 (51.9%).

L’ouverture en trompe l’œil et les manœuvres de dernières heures* n’ont pas réussi à faire disparaître l’exigence d’une véritable démocratie locale. Ainsi, la liste Keita qui incarnait l’émergence citoyenne comptabilise 9.4 % des voix.

La droite représentée par William Delannoy ne constituait en rien une menace, comme nous l’avions déjà constaté au 1er tour. Elle progresse très faiblement entre les deux tours (+2.8%) pour plafonner à 39.8%. Elle perdra même un siège au Conseil municipal.

L’abstention reste massive (44.5%) et progresse par rapport à 2001 (43.6%). Elle doit inciter les élus de tous bords à s’interroger sur leurs rapports aux citoyens.

A Saint-Ouen, le débat principal sur l’avenir de la ville et sa gestion demeure donc bien au sein de la gauche locale. Une partie importante de celle-ci ne sera pas représentée au Conseil municipal ce qui ne l’empêche pas d’agir.

« Soigne ta gauche ! » appelle dès aujourd’hui au rassemblement de ceux qui ne se considèrent pas ou peu représentés dans ce nouveau Conseil municipal pour défendre ensemble la démocratie locale et des projets enracinés dans une construction citoyenne.

 

 

*Sur lesquelles nous reviendrons bientôt en détail


 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « MOINS QU'EN 2001 ! »

  1. Eric , je suis heureux de t’entendre appeler à + de démocratie locale et de citoyenneté constructive.
    Seras tu présent au coté de ceux qui aimeraient ne serait-ce qu’un peu de transparence sur le Sictom, le respect des arrétés municipaux en matière de déballage et des stationnements dans le quartier des puces, la ‘création d’espaces verts de proximité, la résolution des problèmes générés par Kléber Mazeau, la mise en place de la piétonisation dans le même quartier, la mise en oeuvre des travaux de toilettes adaptées à l’école Jules Vallès, le retour des animateurs dans les quartiers, le développement d’ateliers
    culturels dans les quartiers, le rétablissement d’un ralentisseur avant l’espace ludique de la rue Mathieu et la réparation de son portail d’entrée
    inopérant depuis plusieurs mois, etc…contenu du fait que ses questions sont des questions de vie citoyennes, bien loin des problématiques nationales qui ont fait le sel et le poivre de cette campagne municipale affligeante à mon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *