Une équipe municipale purgée et inexpérimentée, un programme attrape-tout

Premier commentaire à chaud

Publiée il y a quelques jour sur ce site, la liste de la gauche officielle vient d’être mise en ligne sur le blog “Jacqueline Rouillon 2008”. Nom de baptême : “Réussir Saint-Ouen 2008-2014 -avec Jacqueline Rouillon-la ville qui nous rapproche”.
(vous pouvez-vous connectez sur ce blog en cliquant en bas à gauche)

Petit changement notable de dernière minute : Paulette Fost (celle dont le Maire actuel n’évoque jamais ni le nom ni l’action) fermera la marche (avec Alain Rouault ex 1er adjoint). Traduction : rassurer les militants qui doutent de cette majorité (ils en ont bien besoin). Concession au “Parti”qui gronde (un peu) avec quand même un minimum d’égards pour ces élus de premier plan et si possible ne pas perdre de précieuses voix car au final rien n’est jamais joué.

Beaucoup de figures nouvelles, comme nous le soulignions dans nos précédents commentaires et avouons le (même avec les photos) pas mal de parfait(e)s inconnu(e)s. Côté liste “renouvelée” pas de doute : la purge est sévère. Pour l’équipe expérimentée là ça va être un peu plus dur à expliquer car les rescapés de la séquence “Jacqueline Rouillon 2001-2008” sont peu nombreux*. Pas grave on verra en marchant (les cimetières sont pleins de gens indispensables).

Pour le programme on a fait simple et communiquant. C’est gai colorisé et facile à lire. Un inventaire à la Prévert avec l’inévitable côté catalogue de bonnes intentions. Tout y est ou presque (même la Maison des associations promise en…1995 puis 2001) avec quelques nouveautés pas inintéressantes (on en reparlera).

Il s’agit dixit le Maire d’un”contrat démocratique” deux mots assez nouveaux pour elle et peu dans sa culture à tel point qu’elle nous les répète 3 fois pour le cas on nous aurions un doute.
Concernant les sujets qui fâchent (et dont la droite fait ses choux gras) : sécurité, propreté, commerce… c’est service minimum (ndlr : on fait comme avant mais en mieux). Pour la démocratie locale on ne met pas la barre trop haut : promis juré on va répondre au courrier des habitants et faire un point tous les ans avec la population (pourquoi ne l’a t-on pas fait jusqu’ici ? Mystère !).

Afin de ne pas ennuyer les gens rien sur le bilan de mandat, R.A.S sur le pourquoi et le comment on va faire. Pas un mot sur les impôts et les finances (ça casse l’ambiance) et surtout pas trop de chiffres : ça tourne la tête.

Nous reviendrons bien évidemment sur nos futurs élus et sur ce programme ..

* les gens sont taquins : on nous rapporte que Jean-Claude Le Ny (PS) deviendrait Président de l’office HLM. Grande victoire !
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

2 réflexions sur « Une équipe municipale purgée et inexpérimentée, un programme attrape-tout »

  1. j’ai lu le programme.

    ce que je ne regrette pas,

    c’est d’avoir dit et écrit, ici et là, un certain nombre de choses sur la gouvernance locale actuelle, ses dérives et ses mépris,
    les douleurs qu’elle produisait contre ceux là même qui la constituaient, l’avaient élue,

    c’est d’avoir critiqué concrétement et avancé des propositions – qui devenaient de fait – faute d’écoute – des revendications.

    Ce que je regrette, c’est tout le temps perdu et ces nouvelles annonces qui devraient être déjà au stade des premiers bilans, sans pour autant demander des mille et des cents.

    Ce que je regrette, c’est d’avoir vu, malgré les mots, à de nombreuses reprises ce bel idéal de vouloir changer la vie, galvaudé et trahi par des actes pour le moins opposés. Et je suis lucide sur ce qui semble avoir disparu mais n’est pas loin.

    Sur le programme,

    j’y vois beaucoup de flou sur les moyens concrets et un certain été d’esprit. Un exemple.

    En effet comment faire de l’éducation
    – sans réfléchir à un quatrième collège (pourquoi pas en internat, situé sur les docks),
    – sans s’engager pour l’extension finition de Blanqui,
    – en ignorant les besoins de Cachin,
    – ne rien dire de l’Etat et des justes et nécessaires mobilisations pour l’éducation publique qui ne peuvent être ni de droite ni de gauche.
    Et quel silence sur l’accueil en maternelle.

    Engoncée dans un budget confortable, repliée sur ces dénis démocratiques, entravée par des engagements financiers liés aux docks, ne s’appuyant pas sur la concertation et l’engagement de tous les audoniens…, l’orientation actuelle construit le risque d’une cité échappant, petit à petit, à sa population la plus populaire.

    Le refus de bilan exprimé par l’équipe sortante trouve toute son explication dans ce projet qui tient beaucoup plus en effet du passé non réalisé que celui d’un nouvel avenir bâti avec 42.000 habitants.

    Pour moi, je l’écris dès maintenant, avec regret, le 9 mars je ne voterai pas pour Jacqueline ROUILLON.

    le 1er tour devant être une “sanction” éducative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *