ACCORD PC-PS

C’est fait !

Fin des roulements de tambours au PS sur une éventuelle primaire à gauche avec Bruno Leroux en tête de liste. Soulagement et joie mal dissimulée pour le PC (ou du moins pour la faction qui détient la réalité du pouvoir local).

Le PC et le PS de Saint-Ouen viennent en effet de conclure, sur un coin de table, un accord ce vendredi 18 janvier 2008.

Après 3 mois de tractations sur leur nombre de sièges respectifs au sein de la future majorité du Conseil muncipal (estimée à 30 sièges sur 39), ils semblent s’entendre au détriment des autres composantes de la gauche locale (au motif qu’ils progressent tous les deux !) . Un accord à prendre ou à laisser pour les autres forces de gauche qui n’ont pas été consultées ni même informées.

Résultat, une configuration un peu surprenante :

– PC ( 16 sortants) : 14 sièges (-2) [-1]*
Le PC a progressé d’un siège en cours du mandat par le simple jeu des démissions il réduit donc sa représentation d’un siège seulement*.

– Mars ( 0 sortant) : 1 siège (+ 1)
Pour mémoire le Mars (Mouvement pour une Alternative Républicaine et sociale provenant d’une scission du MRC ex MDC ) sera représenté par Hayat Dhalfat candidate aux dernières législatives dont Jacqueline Rouillon (PCF) était la modeste suppléante.

Le bilan réel pour le PCF, grace à cette petite alliance avec le mouvement MARS (parfaitement inconnu à Saint-Ouen) semble donc un maintien du nombre de”ses” sièges. Mme Dhalfat, assurée d’être adjointe au Maire, semble par ailleurs d’ores et dèjà prépositionnée pour succéder d’ici quelques années au Maire actuelle.

– LO (0 sortant) : 1 siège (+1)
Une ouverture surprenante à cette fraction de l’extrême gauche qui n’a jamais manifesté la moindre exigeance publique ni porté d’intérêt à un quelconque dossier communal. Une “ouverture” défendue curieusement avec beaucoup de véhémence par les négociateurs du PCF local qui n’avait jamais jusqu’ici extériorisé se penchant politique.

On peut penser qu’il s’agit avant tout de “geler” un siège et de contrer la LCR du charismatique Besancenot.

– PS (8 sortants) : 12 sièges (+ 4) [+2 ]*
Un progression en réalité bien plus modérée (+2)* puisque par le jeu des démissions le PS a perdu mécaniquement 2 sièges sur ces 10 élus en cours de mandat.

Cette petite progression réelle semble donc un simple réajustement au vu des résultats du suffrage universel. Pour les postes considérés comme stratégiques en dehors de celui du Maire (1er adjoint, finances, urbanisme…) ou une éventuelle ouverture du PS sur son “contingent” on ne sait rien à ce jour.

– MRC (2 sortants) : 0 sièges (-2) [-1]*
Le MRC qui avait gagner un siège en cours de mandat par le simple jeu des démissions, mais avait à la base 1 siège, est éliminé.

– Verts (3 sortants) : 1 siège (-2)
Les Verts qui incaranaient une partie de l’ouverture en 2001 avec leur entrée au Conseil sont réduit au minimum vital.

– ID- Soigne ta gauche (1 sortant) : 1 siège (inchangé)
Stabilité apparente, mais avec une ambigüe puique qu’on parle d’un siège “divers gauche” et éventuellement d’un simple siège de conseiller muncipal (voir ci-après).

Pour le BUREAU MUNCIPAL
Avec actuellement 12 sièges (le Maire et 11 Adjoints),
la composition de l’exécutif est modifiée comme suit :
PCF (5 sortants) : 6 sièges (+1)
MARS (0 sortant) : 1 siège (+1)
PS (4 sortants) : 4 sièges
Verts (1 sortant) : 1 ou 0 siège
MRC (1 sortant) : 0 siège
ID Soigne ta gauche : 1 ou 0 siège

C’est là que l’on discerne le mieux le résultat des âpres négociations entre PC et PS (ndrl entre les négociateurs avisés du PCF et les nouveaux représentants de la section PS).
– Le PC gagne en réalité 2 siège avec le MARS clairement dans sa mouvance,
– le PS conserve simplement ses 4 sièges (il aura pour faire passer la pilule en plus : un “invité permanent” )
– le MRC est éliminé (le MARS étant sensé être un peu la même sensibilité),
– les Verts ou Soigne ta gauche perdent 1 siège (et raffinement l’un devrait éliminer l’autre).

Au final c’est donc plutôt la fermeture que l’ouverture. Le renouvellement quasi complet de l’équipe muncipale en termes de personnes devrait atténuer cette fâcheuse impression.
Un accord excellent et inespéré pour le PCF mais la gauche locale, dans son ensemble, sort structurellement affaiblie de ce marchandage auquel ni le MRC, ni les Verts, ni Soigne ta gauche n’ont participé.

Mais parait-il “rien n’est encore complètement définif”.

Merci de vos réactions et suggestions.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « ACCORD PC-PS »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *