Patiner sans s’enliser…

Paquebot d’un autre âge échoué au pied de la Mairie, notre patinoire, à l’architecture si « singulière », fait peine à voir.
Côté fonctionnement on atteint certaines limites pour les utilisateurs.
En un mot : addition lourde en perspective méritant large débat.
Implantation et conception d’origine très discutables, grand geste architectural, négation des liaisons piétonnes, réalisation enfantée dans la douleur, cet équipement a surtout souffert au fil des ans d’un manque d’entretien et d’investissements réguliers.
Patinoire, stade Bauer, Ile des Vannes… c’est le tiercé gagnant pour le cimetière des éléphants.
Saint-Ouen fière depuis des décennies de ses très grands équipements sportifs, doit désormais envisager, avec des partenariats nouveaux, réhabilitations et restructurations lourdes.
Pas de chance : l’injuste réforme de la taxe professionnelle, prive le budget communal de marges de manœuvre. Arbitrages dès lors plus délicats.
Dans l’immédiat, un peu de pragmatisme pourrait être utile pour gérer le quotidien  en améliorant l’image et les fonctionnalités de la patinoire.
Nettoyer les recoins urinoirs ou à ordures, supprimer des façades tags, calicots, enseignes illisibles, rideaux défraîchis, vitres occultées, aménager à minima les abords (parvis d’entrée, aire de livraison, stationnements), revoir les liaisons piétonnes (Bauer- Cordon-Monet-place Jean Jaurès-métro), retraiter les espaces verts existants, améliorer un peu l’accueil du public…
Petites actions pour grande volonté.
Eric Pereira-Silva

  1. À Saint-Ouen n°45 octobre 2006
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « Patiner sans s’enliser… »

  1. Sachant que la patinoire a été exclue du périmètre d’intervention de Paul Chemetov, qu’aucun panneau d’information sur les travaux en cours d’étanchéité du parking de la patinoire n’a été posé, que l’ex bib centrale est en travaux pour accueillir l’activité sportive hors d’eau de la piscine, une restitution dudit schéma sera présentée mardi 23 novembre à 18h30 à la maison des projets.

    pour ma part, je rappelerai deux soucis :
    – la création d’une sortie escalator du métro ligne 13 dans le sens Saint-Denis/Paris,
    – l’évaluation des coûts d’entretien y compris personnels des espaces verts proposés, avec leur prise en compte par la direction municipale des espaces verts

    Espérons que d’ici là, le rideau métallique à l’entrée de la maison des projets aura été réparé, sinon prévoir un casque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *