Contournement(s) et discernement

Pavés granit, potelets anti-stationnement, terrasses de café et candélabres en bois, trottoirs élargis, stationnement délimités… voilà un an une nouvelle tranche de travaux était engagée sur les espaces publics des Puces.
Objectif: améliorer l image de ce haut lieu touristique avec une vraie zone piétonne le week-end assurant confort des touristes, accès permanent des riverains (habitants ou commerçants) et limites de déballages enfin clarifiées.
Hélas, le dispositif piéton n a jamais été activé les jours de marché. Le secteur reste donc, accessible (par la rue P. Bert) à tous véhicules
Bilan : voitures de visiteurs fendant toujours la foule en quête de place et espaces dédiés au déballage encore occupés par des véhicules.
La faute à qui ? Mystère !
Elément majeur du plan de circulation, le sens unique rue des Rosiers, avec rabattement sur la rue Voltaire, devait régler divers problèmes dont le passage du bus 85.
C est aujourd hui, sur un axe majeur de la ville, le seul sens interdit facultatif. Dangereux !
Non présenté en concertation publique, un petit aménagement prévu à l angle Ch. Schmidt-Mathieu pourrait bientôt interdire depuis rue des Rosiers, le contournement des Puces par la Porte Montmartre et celle de St-Ouen. Incohérent !
Des Verts aux Roses en passant par les Rouges (voire les Bleus) nombre de mesures pour les Puces font consensus politique. Pourtant, faute d écoute, de travail en commun et de bon sens, elles peinent à se traduire sur le terrain
Un sujet de rentrée ?
Eric Pereira-Silva
À Saint-Ouen n°44 septembre 2006

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *